Partager

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les nouvelles en provenances de la Belgique ne sont pas rassurantes  pour les guinéens vivants en situation irrégulière dans ce pays.

Pour la plus part des cas, les guinéens évoque des menaces ou leur appartenance politique comme cause de leur départ du pays.  Mais après la procédure de demande d’asile politique en Belgique, les  guinéens dans cette situation ont été prié de montrer la preuve d’un péril les menaçant en cas de retour en Guinée, indique un guinéen dans cette situation.

 

Ce n’est pas tout car ceux qui sont aussi dans la situation de procédure d’autorisation de séjour pour motifs humanitaires ou médicaux et les expulsions décrétées à la suite d’une arrestation administrative et ceux qui sont concernés par  la fraude au regroupement familial sont aussi touchés.

 

Les guinéens pour rappel constituent se trouvent au deuxième rang des exilés après la RUSSIE.

 

Autant dire qu’en ces temps qui courent, ce n’est pas le bon temps pour nos compatriotes en Belgique.

 

Naby Camara

 

Partager