Partager

Actuellement, rien ne va entre les responsables et vigiles de la compagnie de gardiennage, INTERCOM-GUINEE. Un conflit qui prend sa source de la déduction de salaires et le licenciement arbitraire des gardiens qui, pourtant, travaillent sérieusement.

 

De sources concordantes, le Directeur Général de la Société ‘’INTER COM-GUINEE’’, Souleymane Camara, serait à l’origine de la misère que vivent les gardiens et autres travailleurs qui tirent le diable par la queue depuis deux ans.

« Depuis deux ans, nous courons après la Direction pour l’augmentation de nos salaires avec l’aide de la Section Syndicale, décidée de nous appuyer.  Hélas ! A la dernière minute, on s’est rendu compte que le syndicat sur lequel nous comptons, est corrompu jusqu’aux os. Parce que beurré par la Direction Générale qui lui aurait glissé des pots de vin » ; nous a confié un des vigiles rencontré la semaine dernière au rond-point de Hamdallaye.

Un autre vigile d’ajouter ceci :  « Si hier le hier le syndicat défendait notre cause, aujourd’hui, il ne défend que celui des responsables qui défalquent, réduisent et coupent nos salaires. Nous n’avons plus où nous plaindre, le syndicat n’est plus acquis à notre cause. Pire ! Il est même devenu le griot de la Direction Générale qui torpille nos intérêts. Nous avons tout fait pour rencontrer les blancs qui ne sont pas informés de ce qui se passe comme injustice et inégalité au sein de l’Inter Com-Guinée ». 

Toujours selon nos sources, Souleymane Camara, DG de la compagnie américaine ‘’INTER Com-GUINEE’’, fait souvent exprès de licencier ou couper le salaire des travailleurs auxquels lui-même aurait donné le congé ou la permission. Or, chaque jour que Dieu fait, ces derniers travaillent 12 heures sans aucun repos.

Aux dires de certains vigiles, à la fin du mois, la Direction ne paye pas toutes les 12 heures de travail accompli dans le mois par les pauvres gardiens qui ne savent plus à quel saint se vouer.

                                                     Sannou Camara 655 13 00 33

 

Partager