Partager

Nombreux sont des jeunes guinéens amoureux du cuir rond et du sport ROI qui sont en France  et évoluent dans des clubs informels ou CFA à la recherche d’un club de l’élite. Mais à n’en pas douter, les jeunes guinéens sont talentueux.

Mais la plus part des jeunes ne connaissant  pas le pays de l’hexagone ont du mal à se frayer rapidement du chemin malgré leur talent caché.

 

 

Comprenant cette situation pour avoir eux même gagné leur vie dans le foot ball en évoluant dans  des clubs en France et ailleurs en Europe mais aussi avec l’équipe nationale de Guinée, le Syli national, les anciens capitaine du Syli national, Dian Bobo Baldé et Abdou Karim Bangoura ont initié un projet.

Il s’agissait de faire le tour des clubs informels et autres clubs inférieurs pour dénicher des guinéens qui ont du talent. Il était question pour eux de repérer ces jeunes pour leurs placés dans des clubs aussi bien en France que dans les autres pays d’Europe.

 L’idée est certes noble mais la façon ont ça s’est terminé pour la centaine de jeune qui ont effectué le déplacement laisse à désirer.

En effet, ils étaient une centaine de jeune qui ont été invité à rejoindre Istres, une ville située en haute banlieue de Marseille pour le stage de repérage sur invitation de Dian Bobo Baldé et Abdou Karim Bangoura. Les deux anciennes gloires du foot ball guinéen ont rassuré les jeunes de partout en France de venir à Istres et que les frais de déplacement seront pris en charge correctement. Ce que les jeunes ont cru, peut être naïvement.

Une fois sur le terrain à Istres, les 96 jeunes ont commencé les entrainements sous l’œil des cameras.

 Durant cinq jours, les jeunes ont  travaillé durement à l’entrainement. Mais au finish, beaucoup d’anciens joueurs du Syli ont été retenus à la place des jeunes. C’est le cas de Fodé Mansaré qui a pris son avion à Conakry pour regagner Istres et Amara Bangoura qui étaient sur place.

Il est vrai que par le passé, Fodé Mansaré a fait la fierté de la Guinée, mais près de 20 ans de carrière dans le sport Roi, il appartient désormais au passé.

Par ailleurs, l’autre raté, c’est que les engagements qui ont été tenus n’ont pas été respectés par Dian Bobo Baldé et Abdou Karim Bangoura.

Les jeunes ont dépensé pour la plus part plus de 200 euros. Mais Dian Bobo Baldé et Abdou Karim Bangoura n’ont donné aux jeunes comme leur frais que 100 euros pour se retourner alors qu’ils sont présents depuis cinq jours à Istres.

Ce que les jeunes n’ont pas digéré. Ils considèrent ça comme une escroquerie montée de toutes pièces pour assouvir leur ambition.

Aux dernières nouvelles, certains joueurs sont toujours à Istres et se demandent comment regagner leur domicile.

 

Bachir Camara depuis Istres pour Guineelive

Partager