Partager

Le Directeur général de l’agence Ahmed Management Sport International (AMASI) et initiateur de la venue pour la première fois du  Camerounais, Samuel Eto’o  courant février dernier à Conakry,  a tenu  vendredi  26 juillet 2013, une conférence de presse pour exprimer sa désolation par rapport  au refus du gouvernement d’Alpha Condé de la réalisation du projet de construction d’un centre académique de sports  par Samuel Eto’o en Guinée.

 

 

Selon Ahmed Camara, l’international Camerounais est financièrement prêt pour tenir son engagement à terme, il n’attend que  l’accord du gouvernement  guinéen pour le démarrage de son chantier.

« Je suis au regret de vous annoncé que le ministre des sports Sanoussy Gbantama Sow ne m’a jamais accordé un temps pour parler de la finalisation des choses depuis le retour de Samuel Eto’o. J’ai plusieurs fois été au ministère pour rencontrer  Gbantama mais en vain. Et quant je l’appelle ou l’écrit,  il ne me répond pas. Je profite de  l’occasion de cette conférence pour informer les guinéens que ce noble projet est bloqué par le gouvernement guinéen et surtout au niveau du ministre des sports »,  a dénoncé le directeur  de l’agence AMASI. Avant d’ajouter «  Même pour faire venir Eto’o, il a fallu que je dépense 200 millions de  GNF pour son billet et ses frais de séjour. L’Etat guinéen n’a pas dépensé même un Franc  pour son déplacement. J’ai payé cette somme pour sauver mon honneur  et faire comprendre à Samuel comme si c’est l’Etat qui assurait tout.Soit. Je suis vraiment déçu du comportement du ministre Gbantama Sow. Si ce centre de sport est construit en Guinée, ce sont les jeunes guinéens qui sont les premiers bénéficiaires. Peut être, c’est  à cause des intérêts égoïstes que certains guinéens sont opposés à cet idéal. Je me bat au près de Samuel pour permettre à la jeunesse sportive de mon pays de se relever comme d’autres pays d’Afrique »,  a-t-il martelé.

 

Pour terminer, il a lancé un appel présent au gouvernement pour faciliter la construction de ce centre et permettre aux autres personnes de bonne volonté comme Eto’o d’en faire autant pour le progrès de ce pays.

 

Daouda Yansané

 

664 442 343

Partager