Partager

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le fils unique du président Alpha Condé reste l’homme le plus fort de la présidence de la république et de la Guinée.

 

Comme au Sénégal, c’est le Karim Wade de la Guinée. Selon des sources concordantes et aux secrets du palais Sekhoutoureah, rien ne se passe en Guinée en terme de contrat juteux sans que le tout Puissant Conseiller chargé de mission de son propre père ne soit au courant avant toute signature.

Alpha Mohamed Condé puisqu’il s’agit de lui réclamerait sur chaque marche ou contrat 10 pour cent du montant total, nous confie un témoin. L’investisseur est tenu obligé de faire ainsi, sinon pas moyens. Les Ministres de la République selon les mêmes sources sont régulièrement convoqués par le fils du président autour des contrats qu’ils doivent signer.

Les injonctions du fils de son père sont tellement régulières que le sobriquet de Monsieur 10 pour cent a été collé au sieur  Alpha Mohamed Condé. Soit.

Ce n’est pas tout car le directeur de cabinet, le très controversé  Dr Mohamed Diané est accusé outre derrière les nominations des cadres mainkas, son  ethnie et celui du président, de peser aussi de tout son poids sur les projets et autres décisions si les Ministres et autres investisseurs veulent que ça retient l’attention du président Alpha Condé.

C’est ce qui expliquerait d’ailleurs l’opposition de  Dr Mohamed Diané au départ de certains membres du gouvernement. C’est le cas de Oye Guilavogui des Postes, télécommunications et NTIC et Ibrahima Kourouma de l’enseignement pre universitaire et de l’éducation civique qui sont trempés dans des histoires de scandales financiers.

Il y a aussi note notre source, le cas de l’ancien coordonnateur général de l’EDG, Abdoulaye Keita qui n’a donné aucune explication sur le détournement de deniers publics au sein de la guinéenne d’électricité.

A propos, il faut dire que la roue de l’histoire tourne.

 Hier au Sénégal, Karim Wade occupait six portes feuilles ministériels. Il était surnommé Ministre de la terre et du ciel. Il est aujourd’hui en prison, rattrapé qu’il est par son passé peu glorieux et le comportement de son père.

Il n’est pas exclu que demain,  Alpha Mohamed Condé et Dr Mohamed Diané aquis pour  la cause  des cadres maninkas tous surnommés Monsieurs 10 pour cent à la présidence de la République soient rattrapés eux aussi par l’histoire.

 

Mohamed Soumah

Partager