Partager

Dans un communiqué rendu public par la radio nationale, la cour suprême qui reste la plus haute juridiction de la Guinée a annoncé qu’elle va statuer  mercredi à partir de midi. Pour rendre public la liste des candidats retenues pour les législatives.

 

Ce, après l’annonce d’une première date qui n’a finalement pas eu lieu.

 

La  plus haute juridiction du pays a accepté dans l’ensemble les candidatures  qui lui sont parvenues et accepter celles de certains partis politiques comme celui du PUP, parti de l’unité et du progrès et UDG de l’homme d’affaire el hadj Mamadou Sylla.

C’est du moins la décision rendue par le président de la cour suprême lui-même, Mamadou Syma Sylla.

 

Et à n’en pas douter, c’est la dernière ligne droite pour aller enfin aux fameuses élections législatives qui n’ont que trop durée.

En tout cas depuis son arrivée à la magistrature suprême du pays il y a près de trois ans, tous les pays de l’Afrique de l’ouest et ailleurs en Afrique  ont organisé des élections présidentielles et législatives. Pourtant, Alpha Condé a été élu avant eux.

Le dernier cas en date est le Mali. Mais peut être, la Guinée connaitra ses députés et maires avant le Mali qui sera dirigé sans doute par Ibrahima Boubacar Kéita, alias IBK pour les intimes qui est le nouvel élu.

 

Naby Camara

Partager