On le sait, les relations entre l’ancien président du Sénégal Abdoulaye Wade et le président guinéen Alpha Condé était des plus tendues et pour cause.  Dakar est considéré par de président  guinéen comme la terre d’asile de ses adversaires.

Au premier rang desquels se trouve le président de l’UFDG, Mamadou Cellou Diallo qui est accusé  à tort ou à raison de placer les biens qu’il aurait amassés en Guinée durant les 11 ans qu’il a passé dans les départements ministériels comme Ministre puis Premier Ministre.

 

En outre, Amadou Oury Bah, Bah Oury pour les intimes,  qui est aussi  considéré comme l’aile dure du parti, union des forces démocratiques de Guinée  et  qui se trouve actuellement au Sénégal, selon  des sources concordantes.

Pour ce qui est du Sénégal, il faut dire que ce pays reste la seconde pour ne pas dire la première patrie pour Bah Oury où il serait né dit-on et effectuer ses études jusqu’à l’obtention d’une bourse de l’Etat du Sénégal pour ses études supérieures en France.

Condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité  dans l’affaire de l’attaque contre la résidence privée du chef de l’Etat  le 19 juillet 2011, Bah Oury avait  demandé et obtenu l’asile politique en France où il vit depuis.

A propos, il faut dire que Bah Oury a quitté clandestinement la Guinée au lendemain de cette attaque sous le prétexte qu’il craignait pour sa vie.

 Il est actuellement visé par un mandat d’arrêt international lancé par les autorités guinéennes.

D’où l’intérêt  sans doute pour le président Alpha Condé de surveiller le Sénégal de très près. Histoire sans doute d’épier ses adversaires.

Au temps du président Abdoulaye Wade, c’est Madifing Niané qui avait été nommé comme ambassadeur. Les compétences de ce flic sont reconnues par tous. Il était à l’origine des propos du président Alpha Condé qui avait accusé ouvertement dans les medias le Sénégal de servir de base arrière pour la déstabilisation de son régime. En abritant les réunions de ses adversaires dans les hotels.

Avec la situation délétère au pays du point de vue sécuritaire,  le Ministre de la sécurité et de la protection civile Maramany Cissé a été débarqué et le choix du président Condé s’est  porté sur le même  Madifing Niané pour ramener le calme en Guinée.

Mais puisque le Sénégal a de nouveau accueilli Bah Oury condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité  dans l’affaire de l’attaque contre la résidence privée du chef de l’Etat  le 19 juillet 2011 et visé par un mandat d’arrêt international, Alpha Condé a nommé au poste d’ambassadeur au Sénégal un autre flic.  Il s’agit de Mamadou Beau Kéita, ancien patron d’Interpol, ministre de l’intérieur sous la primature de Lansana Kouyaté et ancien secrétaire général du Ministère de la sécurité et de la protection civile.

Dr en criminologie  nous dit-on comme Dr Sékou Goureissy Condé, Mamadou Beau Kéita est considéré par ses pairs comme un bon flic.

Il aura à n’en pas douter la lourde charge d’épier les adversaires du président Alpha Condé pour les besoins de la cause.

Il reste maintenant à savoir si  l’enfant de Kouroussa, le bercail de Camara Laye sera  aussi efficace comme l’ambassadeur Madifing Niané au poste d’ambassadeur au Sénégal.

 

Almamy Kalla CONTE

664 261 370