Partager

C’est au cours de la rencontre de M. Michel Mombley Missey secrétaire général de l’union nationale des magistrats de la Coté d’ivoire et  délégué de l’union internationale des magistrats avec les magistrats des différentes cours et tribunaux du pays, que Williams Fernandez a voulu jeter des poudres à la presse cet après midi.

 

Le très controversé Procureur Général près la cour d’appel de Conakry pense pour sa part que c’est la presse guinéenne qui empêche la justice guinéenne faire son travail en toute indépendante.

 Lisez plutôt les sottises de William Fernandez. « La presse n’est pas juge des décisions de justice, il y’a des gens qui payent la presse pour critiquer les magistrats. Vous s’avez bien qu’aucune loi n’a donné ce privilège aux hommes de medias de s’atteler aux décisions de justice » a dit Fernandez

Profilant de la braise ouverte par William Fernandez,  Michel Mombley Missey donnera pour sa part des leçons de morales à William Fernandez  en ces termes « Le magistrat doit faire son travail comme il faut et ne doit jamais faire face à des critiques qui le suis. Faites le travail convenablement et vous verrez la même presse vous félicitez. Laissez la presse faire son travail »,  a conseillé l’ivoirien au médiocre Fernandez.

Beaucoup de gens s’interrogent si les mobiles de la sortie du  procureur général William Fernandez qui cherche apparemment à se venger sur les  femmes et hommes de medias par rapport à la médiatisation du  procès des personnes arrêtées lors de l’attaque contre la résidence privée du chef de l’Etat le  du 19 juillet 2011.

 

Daouda Yansané

664 442 343

 

Partager