Partager

L’opposition radicale était en conférence de presse mardi pour parler  de la situation sociopolitique de la Guinée. Dans l’ensemble, il  faut dire que c’est la CENI, commission électorale nationale indépendante qui était dans le viseur des conférenciers.

 

Pour Jean Marie Doré et Mamadou Cellou Dalein Diallo, c’est bien la CENI qui constitue leur problème. A en croire aux conférenciers, l’institution chargée d’organiser les élections au pays entoure le flou dans le processus de préparation en préparant selon M.Doré des fraudes en amont pour tromper la vigilance des observateurs internationaux.

Même s’ils ne nuance  de se retirer du processus, ils conditionnent leur participation aux législatives du 24 septembre à la correction des problèmes techniques et au dédoublonnage.

Parlant des événements de Kankan, le président de l’UPG et ancien Premier Ministre Jean Marie Doré pense que le président Alpha Condé a eu tort de se fâché avec les citoyens de Kankan. « C’est le droit naturel des citoyens de réclamer l’eau et l’électricité. Et personnellement, « je me demande pourquoi Alpha Condé s’est fâché ? », se désole Jean Marie Doré qui demande à son ami de prendre la hauteur et faire face aux préoccupations des citoyens.

 

 

Almamy Kalla CONTE

 664 261 370

Partager