Home Actualité Baidy Aribot et la société « Sable Maning africa group »...

Baidy Aribot et la société « Sable Maning africa group » : le rôle joué par Aboubacar Sampil dans l’affaire des 6 millions 200 000 dollars

2
SHARE

Ancien cadre de la banque centrale, Ministre de la jeunesse et des Sports, directeur national de la caisse nationale de sécurité social puis haut cadre au Ministère des mines et de la géologie ; notamment au fonds minier   sous la transition du général Sékouba Konaté, el hadj Baidy Aribot est aujourd’hui homme politique et candidat à l’uninominale dans la commune de Matam sous la bannière de l’UFR.

 

Mais bien avant, il faut dire qu’une plainte visait Baidy au tribunal de première instance de Kaloum pour escroquerie.  C’est la société anglaise, Sable Maning africa group qui était à l’origine de la plainte.

Cette société pour rappel  avait obtenu  une licence pour l’exploitation d’une partie du mont  Simandou en 2010. Tout puissant  cadre du département des mines à l’époque, Baidy avait  alors demandé à la société Sable Maning africa group   de lui verser six millions de dollars comme peau de vin dans son compte de la société générale des banques  à Paris. Ce qui fut fait. Mais très malheureusement pour la société, Baidy avait la magie des affaires avec son ami Sékouba Konaté. Il avait revendu de nouveau la même concession minière avec la bénédiction de son mentor président de la transition à une autre société.

Avec l’avènement du président Alpha Condé  à la tête de l’Etat, la société anglaise avait porté l’affaire devant le tribunal de première instance de Kaloum pour escroquerie. Baidy Aribo qui a une propriété au Sénégal  a quitté la Guinée pour Dakar puis Paris où il  a passé plusieurs mois. A son retour en Guinée, il sera convoqué au Tribunal.

Baidy Aribot mobilisera des loubards et badaud de Kaloum et du marché avaria pour  que ceux-ci l’accompagne au Tribunal sous prétexte que le président Alpha Condé est contre lui. . La suite est connue.

Des in salinités ont été proférées à l’endroit du chef de l’Etat sur le boulevard Telli Diallo.

Devant le juge du tribunal de première instance de Kaloum, Baidy Aribot a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Et depuis, l’affaire a été classée avec l’immixtion de l’ancien Directeur général du PMU Guinée, Aboubacar Sampil. Ce dernier sera actionnaire dans le contrat avec cette fois ci et la société prendra le nom de  « West Africa Exploration du groupe  Sable Maning africa group  » 

Mais  dans tout ça où sont passés les 6 millions 200 000 dollars que Baidy Aribot avait piqués à la société sable mining africa group ? Mystère pour le moment.

En tout cas, le tribunal de première instance de Kaloum n’a plus convoqué Baidy Aribot et l’opinion nationale et internationale ne sait rien de ce qui s’est passé après que Baidy Aribot ait reconnu avoir pris les les 6 millions 200 000 dollars américains.

Mais de nos investigations, il ressort que le sieur Aboubacar Sampil  qui est très proche du cercle présidentiel, notamment le fils unique du président Alpha Condé, le très controversé Alpha Mohamed Condé a récupéré l’affaire en main.

De négociations en négociations, Aboubacar Sampil est devenu le principal actionnaire de la société sous la couverture de Alpha Mohamed Condé avec désormais le nom de  « West Africa Exploration du groupe  Sable Maning africa group  » le nom  et la justice  a aussi refermé la parenthèse de ce dossier rocambolesque. Nous sommes en Guinée, non ?

Et depuis, Baidy Aribot est devenu le principal opposant au régime du président Alpha Condé parce que semble t-il, il n’est pas sorti gagnant de cette affaire.

Conséquence, il est aujourd’hui le candidat à l’uninominale de la commune de Kaloum. Autrement, Baidy voudrait être le maire de cette commune névralgique du pays qui abrite l’administration, la présidence de la République, les grandes sociétés et communes. ce qui est normal, c’est son droit en tant que citoyen guinéen.

Mais le problème, c’est que Baidy Aribot pousse l’outrecuidance jusqu’à devenir « donneur de léçon de bonne gouvernance et de démocratie ». Il  accuse le régime  Alpha Condé de distribuer des milliards de GNF aux citoyens de Kaloum pour acheter des consciences. Ce, sans preuve aucune.  Alors que il a toujours clamé haut et fort que le président Alpha Condé va distribuer de l’argent à Kaloum mais que les citoyens voteront pour lui.

 Alors s’il est vrai que Kaloum reste derrière lui, qu’il ne s’inquiète pas outre mesure. Rendez-vous est pris au soir du 24 septembre 2013 pour la suite des évènements.

 

Mohamed Soumah

 

SHARE