Partager

La délégation de la mission de l’union européenne a animée ce vendredi une conférence de presse pour présenter la mission d’observation de l’union européenne qui sera déployée sur  toute l’étendue du territoire national à partir de demain samedi.

 

 La conférence de presse a été animé  par  Cristian Preda , chef d’observateur de la mission et député du parlement européen et Tommaso Caprioglio, chef d’observateur adjoint avec la responsable de Communication qui étaient tous  entouré de  leurs proches collaborateurs et les observateurs présents dans la salle.

 Au total,  il y a 20 observateurs qui sont basés à Conakry, notamment au siège de l’union européenne à l’immeuble Le Golf,  24 autres observateurs  seront déployés dès demain samedi à travers  tout le pays, notamment les régions administratives  pour superviser le processus de préparation sur le terrain, une trentaine  d’observateur seront aussi à Conakry à une semaine des élections pour s’ajouter à ceux qui sont déjà sur le terrain. Ce n’est pas tout car l’union européenne compte recruter une dizaine d’observateurs locaux  pour étoffer  la liste des observateurs.

Ces observateurs qui seront plus de 70  personnes au total sur le  terrain sont venus de tous les pays de l’union européenne  pour prêter main forte au processus électoral guinéen sur invitation des autorités guinéennes et acteurs du processus électoral. C’est le cas du Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation et la Commission Electorale Nationale Indépendante.

 Dans son exposé,  Cristian Preda , chef d’observateur de la mission et député du parlement européen a déclaré que ces élections législatives après plusieurs reports constituent une occasion unique de renouer avec une vie démocratique rythmée par des élections régulières, inclusives, libres et transparentes. Avant de poursuivre, « la Guinée a besoin de normalité et cela passe par un parlement fonctionnel, reflétant toutes les tendances politiques et doter de la légitimité nécessaire pour répondre aux nombreux défis que le pays doit relever ».

Par ailleurs, la mission d’observation de l’union européenne  opère en toute indépendance et de manière neutre, souligne M.Preda. C’est pourquoi après les élections, la mission présentera publiquement une déclaration préliminaire exposant ses premières observations et conclusions sur le processus. Un rapport analytique complet sera publié deux mois après les élections et inclura des recommandations détaillées en vue des prochaines échéances électorales.

 Toutefois souligne le conférencier, la mission d’observation qu’il dirige n’a pas de mandat pour s’immiscer dans les affaires intérieures du pays encore moins dans les débats politiques entre les acteurs. C’est l’impartialité, la neutralité sans partie prie.

Cependant depuis son arrivée, la mission a déjà pris langue avec les représentants de la majorité présidentielle, de l’opposition dite Républicaine, la commission électorale nationale indépendante et l’administration publique.

A la question de savoir comment les observateurs qui ne connaissent pas le pays vont travailler sur le terrain, Cristian Preda souligne que tous les observateurs seront accompagnés par des guinéens qui connaissent mieux le pays et parlent la langue du terroir pour servir d’interprète  afin d’expliquer aux observateurs les préoccupations des citoyens. Ce qui leur permettra de saisir, comprendre et avoir surtout le cœur net sur le déroulement du processus.

La campagne électorale qui bat son plein actuellement dans le pays ne passera pas sous silence avec la mission d’observation de l’union européenne. « Les discours de campagne à caractères extrémistes et ethniques seront aussi analyser par la mission pour les besoins de la cause ».

 Comme pour dire que la mission d’observation de l’union européenne va s’intéresser à tous les aspects du processus électoral pour le bien être de la future assemblée nationale et par ricochet de la bonne santé du processus électoral .

Et c’est tant mieux  pour la démocratie guinéenne.

 

Almamy Kalla CONTE

664 261 370

 

Partager