Home Actualité EDG : la mauvaise gestion de Abdoulaye Kéita en chiffre !

EDG : la mauvaise gestion de Abdoulaye Kéita en chiffre !

4
SHARE

L’ancien tout puissant coordonnateur  général de EDG, électricité de Guinée continue de se la couler douche à Conakry sans être inquiété alors le pays broie du noir. La semaine dernière, il était au QG, quartier général du parti au pouvoir la semaine dernière lors de l’investiture de la directrice de campagne du parti au pouvoir.

 

Secret de polichinelle, la capitale guinéenne et le pays tout entier manquent  cruellement de courant électrique au point que  les réfrigérateurs et autres congélateurs et appareils qui consomment ce denrée rare au pays ont foutus  le camp dans les foyers.

Et suite à l’audit interne exigé par le nouveau directeur général de la guinéenne d’électricité, Nava Touré dont GuineeLive  s’est procuré  quelques informations essentielles, la gestion de Abdoulaye Kéita est plutôt chaotique. Selon ce rapport, la mauvaise gestion des derniers de l’entreprise saute aux yeux.

La société emploie 1 755 travailleurs pour une clientèle de 198 300 abonnés.  Dans ce chiffre, Abdoulaye Kéita à lui seul a recruté en son temps 209 agents.  Ce qui reste injustifiable aux yeux de la commission chargée des audits.

La masse salariale annuelle est passée de 30 milliards de GNF  en 2010  au moment où Abdoulaye Kéita prenait les rênes de l’entreprise à 38 milliards de GNF en 2011.

Le rapport précise qu’en 2012, soit un an plus tard, la masse salariale qui était de 38 milliards est passée à 45 milliards de GNF.  Le parc automobile à presque triplé sous le règne de Abdoulaye Kéita.

Un autre problème relevé par la commission d’audit, c’est la gestion efficiente des ressources humaines.

La commission explique cet état de fait par l’utilisation irrationnelle des compétences existantes  et le déficit de compétences  au sein du personnel fonctionnel sur le terrain.

Le vieillissement du personnel  qui est plus bureaucrate  que  homme de terrain explique cette situation  avec plus de 60 % du personnel  qui ont l’âge qui varie entre 50 et 60 ans.

Des poursuites seront-elles engagées contre l’ancien coordonnateur général de la guinéenne d’électricité ?  That is the question.

 

Almamy Kalla CONTE

 664 261 370

SHARE