Partager

A en croire aux informations proches de Baidy Aribot, ce n’est plus le parfait amour entre le président de l’AFAG, l’alliance des forces d’avenir de Guinée et le président de l’UFR, union des forces républicaines, Sidya Touré qui sont des alliés pour la conquête de la presqu’ile de Kaloum, le cœur de la capitale guinéenne.

 

 Secret de polichinelle, Kaloum reste le quartier administratif et des affaires du pays. La presqu’ile abrite les départements ministériels, les banques et assurances, le siège des grandes sociétés et entreprises et tout ce que compte le pays d’important.

Ainsi, la bataille pour la conquête de cette commune qui est de loin la plus petite de la capitale guinéenne reste un enjeu capital pour les plus hautes autorités du pays. Qui disait d’ailleurs qu’aucun pouvoir n’a perdu Kaloum depuis l’indépendance du pays en 1958 ?

Seulement voila, les deux alliés, Sidya Touré et Baidy Aribot qui veulent prendre Kaloum de la main du pouvoir ne conjuguent plus le même verbe au présent de l’indicatif.

Après s’être engagé à fonds dans la campagne à Kaloum à coups d’espèces sonnantes et trébuchantes et en confectionnant des T-chort à l’effigie de Sidya et de lui-même à Dakar où il a sa famille , Baidy a demandé à son allié Sidya Touré de lui financer en tant que président du parti en arguant que les sous qu’il avait était terminé.

 

Il n’en fallait pas plus pour que Sidya Touré s’enflamme et assène ses quatre vérités à Baidy Aribot « Tu as un parti politique pourquoi tu ne t’ais pas présenté sous les couleurs de ce parti. Je t’ai choisi à Kaloum pour t’aider et non le contraire. Tu a pu créer ton parti politique sans l’aide des gens pourquoi tu demande des financements alors », aurait déclaré Sidya Touré.

A en croire nos sources, Sidya Touré estime que Baidy n’est pas un pauvre comme il veut le faire croire. De la banque centrale en passant par le Ministère de la jeunesse, la caisse nationale de sécurité sociale, le fonds minier sous la transition du général Sékouba Konaté et l’affaire de la société Sable Maning  africa group   qui est devenue  West Africa Exploration du groupe  Sable Maning africa group avec le sieur Aboubacar Sampil, Baidy Aribot possède des comptes bien garnis, estime le président de l’UFR.

 

Ces informations qui sont parvenues à Baidy Aribot ont été très mal appréciées. Ce dernier selon toujours nos sources vu le rouleau compresseur du pouvoir qui soutien Gabriel Djibril Bangoura, alias Lévia pour la mairie de Kaloum au compte du RPG a décidé de ne plus mettre un sous dans la campagne électorale.Mieux, il a pris ses distances avec Sidya Touré qu’il n’appelle plus au téléphone comme ça été le cas ces derniers mois.

Le résultat est-il connu d’avance par Aribot sur le terrain à Kaloum comme le dit le porte-parole de campagne du RPG Arc-en-ciel, Moustapha Naïté ?  « Le RPG va ratisser large à Boffa, Forécariah et partout. Quand on me dit qu’on ne gagnera pas, ça me fait rire », a dit Naïté, insistant sur une victoire du RPG dans la commune de Kaloum où cette formation est en compétition avec l’UFR de Touré. Levia battra implacablement Baïdy Aribot à Kaloum. C’est un ami, mais je sais qu’il ne gagnera pas ».

 

En tout cas pour le porte parole du parti présidentiel,  les accusations de fraudes proférées par l’ancien Premier Ministre, Sidya Touré traduisent l’amertume que celui-ci ressent, due au fait qu’il a perdu le terrain au profit de la mouvance présidentielle et de certains partis d’opposition, allusion faite sans doute au président du GPT, Ibrahima Kassory Fofana qui se réclame à tort ou à raison comme le principal leader de la basse Guinée.

« Il y a de l’amertume dans la voix de Sidya parce qu’il a perdu », a clairement déclaré Moustapha Naïté. C’est tout dire.

 

Ousmane Cissé

Partager