Partager

Entre les mois de juillet et août derniers, la société d’hydrocarbure Total Guinée a été secouée par une affaire de détournement de plusieurs milliards de GNF, 17 milliards, selon certaines indiscrétions.

 Mais depuis l’éclatement de l’affaire, deux grosses pointures de la boite dont un certain Cheick ont pris la poudre d’escampette pour une destination inconnue.

 

Ainsi, trois responsables qui appartiennent tous au département de la caisse ont été arrêtés et emprisonner à la sureté urbaine de Conakry dans des conditions inhumaines sans aucune autre forme de procès. Parmi eux figure le caissier Lancinet Doumbouyah.

Au moment des faits, le caissier de Total, M.Lancinet Doumbouyah était en congé alors que ces chefs hiérarchiques avaient disparus de la circulation. A son retour, il a continué à travailler comme d’habitude.

La direction générale de Total Guinée qui est embarrassée par cette affaire demande au caissier de faire une note  d’explication sur la gestion des fonds. Ce que Lancinet Doumbouyah a fait avec le nom des personnes qui ont décaissé clairement mentionner.

C’est deux semaines après cette note que la direction générale lui signifiera qu’il est convoqué au Tribunal de Première instance de Dixxinn.

M.Lancinet Doumbouyah se présentera alors au juge d’instruction M.Mamady Diawara. Ce dernier lui signifiera alors son arrestation puis lui a conduit directement à la sureté urbaine de Conakry sous bonne escorte des gardes pénitentiaires. Ce, depuis mercredi dernier, soit une semaine jour pour jour ce jour.

Depuis ce jour, le juge chargé du dossier Mamady Diawara n’a rien dit à M.Lancinet Doumbouyah en ce qui concerne le délit qu’il « aurait commis » encore moins à ses compagnons d’infortune.

Aujourd’hui, sa famille est inquiète et se pose des questions et autres interrogations.

De quoi la direction générale de Total reproche à Lancinet Doumbouyah ?

Il a-t-il été jugé et condamner avant d’être emprisonner ?

Lancinet Doumbouyah a-t-il eu droit à un avocat au moment « de son jugement » ?

Ces questions et bien d’autres restent pour le moment sans réponse.

Contacter ce mercredi matin, la famille  de Lancinet Doumbouyah dit ne rien savoir depuis une semaine sur les mobiles de l’arrestation de leur fils.

Un de ses frères reste particulièrement inquiet. La prison de Coronthie, communément appelée « Hôtel 5 étoiles » de Coronthie n’a pas bonne presse et  pour cause. Selon le frère cadet de M.Dombouyah, les conditions de détention sont difficiles et inhumaines. « Je craint vraiment pour sa vie » avant de lancer un appel. «  Je demande au Ministre de la justice, garde des sceaux, Me Christian Sow qui est un avocat de rendre justice à mon frère. La justice guinéenne ne doit pas  retourner en arrière à ses vieux amours avec des méthodes expéditives. Elle doit dire à mon frère et à sa famille ce qu’on lui reproche comme délit et à défaut lui relâché ».

A la direction générale de Total Guinée située à Coleah, non loin du Ministère de la sécurité, il est difficile d’avoir un interlocuteur pour parler du problème.

Pourtant, trois pères de famille croupissent en prison depuis une semaine.

 

Mohamed Soumah

 

Partager