Partager

Suite  aux menaces de l’opposition de descendre dans la rue jeudi pour protester contre les mauvaises conditions d’organisation des élections législatives du 24 septembre, le gouvernement a réagit a travers son porte parole.

 

 Pour Damantang Albert Camara, le protocole d’accord du 3 juillet dernier est suivi a la loupe par la communauté internationale et les facilitateurs des deux partis. Au début déclare M.Camara, il y avait certes quelques petits problèmes mais qui sont corriges il y a longtemps. A en croire au porte parole du gouvernement, toutes les parties sont unanimes du fait que les revendications de l’opposition ont été prises en compte par la commission électorale nationale indépendante. Il  ne voit donc pas ou se trouve le problème.

Toutefois, le porte parole du gouvernement y voit une défaite qui se profile a l’horizon pour  l’opposition qui prépare déjà l’opinion a la contestation.

Par rapport au report, il est catégorique, pas question de reporter  la date indiquée plus haut.

 

Ousmane Cisse

 

Partager