Partager

Après  des déclarations plus au moins alarmistes sur son état de santé,  l’icône de la lutte contre l’apartheid a tiré sa révérence le 5 décembre. Nelson Mandela, mort jeudi à Johannesburg.C’est un communiqué lu  par Jacob Zuma, président Sud africain qui a annoncé sa mort. 

Né le 18 juillet 1918 dans le petit village de Mvezo,  au sein du clan royal des Thembus, de l’ethnie xhosa, Rolihlahla Nelson Mandela de son vrai nom est a fêté ses 95 ans le 18 juillet 2013. Nelson Mandela, appelé affectueusement  Madiba par  les sud africains a soufflé ses 95 bougies sur son lit de malade dont  27 longues années passées en prison.

Le héros de la lutte contre l’apartheid, le régime ségrégationniste  utilisé  par les blancs en Afrique du sud contre l’homme noir a été chanté et dansé à travers le monde pour son courage, sa bravoure et sa témérité qui lui ont valu 27 ans de bagne sans aucune autre forme de procès.

Mais malgré tout, il n’a jamais été animé par l’esprit de vengeance. A propos d’ailleurs, il déclarait il y a quelque années « Le pardon libère l’âme, il fait disparaître la peur. C’est pourquoi le pardon est une arme si puissante ». 

 Seulement voila. Tout a été dit sur Nelson Mandela ou presque mais jamais, l’on a fait cas du long séjour que Nelson Mandela a  passé en Guinée en compagnie de Govan M’béki, le père de son successeur, Tabon M’beki et de nombreux membres influents et caciques de la lutte contre l’apartheid. Et pourtant, c’est bien vrai. Nelson Mandela, Govan M’béki, père de son successeur et bien d’autres compagnons de lutte  ont bel et bien séjourné en Guinée, plus précisément dans le camp militaire de  Kémé Bourama, situé  dans la capitale des agrumes, nous voulons parler de la préfecture de Kindia à 135 km de Conakry, la capitale. Nous étions dans les années 1961-1962.
C’est dans ce camp militaire appelé  Kémé Bourama qui signifie en langue Sosso, « Bourama le garçon », nom  donné à ce digne fils de Kindia qui est considéré comme un héros national  à cause du rôle éminemment positif qu’il a joué pour l’indépendance de la Guinée que Nelson Mandela et les siens ont appris  le maniement des armes, autrement sa formation militaire pour se défendre contre l’apartheid en Afrique du sud.

Aux dires d’un cadre du PDG-RDG,  ancien parti au pouvoir à l’indépendance, c’’est bien en Guinée  que Nelson Mandela avait  eu  son premier passeport international pour lui permettre de voyager dans la clandestinité à travers l’Afrique dans sa lutte contre le régime de l’apartheid. Ce n’est pas tout car la Guinée à travers son président Ahmed Sékou Touré a mis la main à la poche pour permettre à Mandela de poursuivre la lutte à travers le monde.

Mais Mandela une fois aux affaires à la présidence sud africaine n’a pas visité la Guinée. C’est certainement pour corriger cette situation en 2006 que l’ancien président Sud-africain Thabo M’béki a effectué une visite de travail et d’amitié en Guinée. C’est le filsdu compagnon de Nelson Mandela,  Govan M’béki au camp de  Kémé Bourama à Kindia.

Thabo M’béki en a profité pour se rendre au camp militaire de  Kémé Bourama à Kindia pour visiter la chambre où dormait son feu  père, Nelson Mandela et  prendre langue avec le cuisinier des compagnons de Mandela et de  son père.

Le cuisinier en a profité pour montrer  à Thabo M’béki la marmite dans la quelle, il  préparait pour  Mandela, son feu père et leurs compagnons d’infortune.

 Le choix de ce camp n’était  donc pas fortuit  pour Thabo M’béki . Il était question pour lui  de relire l’une des pages les plus sombres  de l’histoire de son défunt père,  Govan M’béki  mais aussi de  Nelson Mandela qui ont vécu en Guinée dans la  clandestinité.  Nelson Mandela, Govan M’béki et  leurs compagnons de lutte ont bénéficié de l’estime, de la considération et de  la protection  du président Ahmed Sékou Touré et des populations guinéennes.

C’est le cas  de la chanteuse Miriam Makéba qui a passé plusieurs années en Guinée et  élira domicile en Guinée, plus précisément dans la préfecture de Dalaba où la case qu’elle habitait se trouve toujours.

Plus tard,  la chanteuse Miriam Makéba prendra la nationalité guinéenne. Et plusieurs décennies après son départ de la Guinée, Nelson Mandela bénéficie  toujours d’une popularité en Guinée. Des universités  et écoles privées  portent son nom en Guinée.

 

 Comme pour dire que la Guinée, premier pays indépendant de l’Afrique occidentale française a joué un rôle de premier plan dans la vie de Nelson Mandela. Ce, sous la clairvoyance du premier président et père de l’indépendance guinéenne, Ahmed Sékou Touré pour qui nous avons une pensée pieuse.

A propos du rôle joué par Ahmed Sékou Touré, il faut dire qu’il n’a pas apporté son aide qu’à Nelson Mandela mais à plusieurs pays africains en proie à la domination coloniale.

Les fils de la Guinée se sont battus sous le leadership du président Ahmed Sékou Touré  corps et âmes pour aider de nombreux pays africains sous le joug colonial à accéder à leur ’indépendance nationale.

  En ce jour  où les hommages pleuvent et Madiba   s’apprête à rejoindre  sa dernière demeure, nous avons une pensée pieuse pour ce combattant pour la liberté et des causes justes .

A Dieu Nelson Mandela. Que la terre de l’Afrique du sud  et du continent africain que tu as tant aimé et servi  avec dévouement et conviction te soit légère. Amen !

 

 

Almamy Kalla CONTE

Partager