Partager

Après six ans d’absence sur la chaine musicale guinéenne, le groupe  zawagui revient en forme et en force avec un double album enregistré entre Paris, Bamako  et Conakry.Dans ce double album  de vingt tires, ,  Hélène, Blandine et Valekeba rendent hommage à notre chère Guinée, aux braves femmes du pays.

Pour la petite histoire, il faut dire que l’histoire ne date pas d’aujourd’hui pour les trois femmes. D’abord le mot zawagui signifie « triplé ». L’union des trois femmes s’explique par une proche parenté qui lie les trois,  Hélène, Blandine et Valekeba. Il y a une union et  une attente parfaite entre les trois qui vivent ensemble depuis leur tendre enfance, nourrissant les mêmes ambitions qu’elles expriment dans leur chant, danse, la tenue, bref dans leur façon d’être et de faire.

Elles réclament  aussi l’éducation  de la jeune fille, chante pour remercier le seigneur, pour le mariage, l’assainissement de la ville, pour l’eau ‘ ‘source de vie ‘pour  contribuer ainsi à l’unification et  la valorisation de la culture guinéenne.

Ces ambassadrices  de la musique traditionnelle Africaine de Guinée ou la preuve par trois vous donne rendez vous, le dimanche 22 décembre 2013 à 14 au palais du peuple, souligne le manager Alseny prince Sylla

                                          

 Il a également fait s’avoir que ces trois femmes sont restées  fideles à l’interprétation de la culture  de leur région en s’érigeant  en vraies  communicatrices et conseillères à travers leur chants aux thèmes évocateurs, éducatifs et moralisateurs.

Le manager Prince  a, en outre fait savoir que ces triplés de la musique Loma , Helene, Blandine et Valekeba  tous de Macenta ont commencé leur carrière musicale en 1992 lors de la cérémonie d’accueil de Pape Jean Paul II en Guinée.

 C’est en 2001 à N’Nzérékoré , qu’elles ont reçu le premier prix régional de la musique traditionnelle et la première grande sortie des zawagui a fait grand bruit. Une sortie au cours de laquelle le groupe  fut repéré, il a aussi rappelé que le groupe zawagui aujourd’hui a, à  son actif,  deux  albums sur le marché. Selon Sylla , le 1er album qui est intitulé Sowonigo  en 2000. « Si tu veux te comparer à moi, viens voir d’abord ce que  je fais ensuite tu pourras  me lancer un défit … »

Le 2eme album intitulé Mano River Union en  tombé en 2006. Loin  des considérations politiques ou ethniques, les zawagui conscient du drame qu’a vécu notre sous région, veulent contribuer à la construction de la paix envisagée par le Réseau des femmes de la Mano River Union.

Depuis 2005, les zawagui représentent la Guinée dans l’une des plus grandes créations Africaines « L’OPERA DU SAHEL » financé e et dirigée par la fondation Prince Klaus des Pays bas. Cet opéra a permis à quelques membres du groupe de faire des spectacles dans de nombreux pays à travers le monde. 

Alseny Prince Sylla a précisé  par ailleurs que le groupe Zawagui est un véritable phénomène qui a su regrouper les instruments, les tenues et masques traditionnels. Ce qui fait de lui, le groupe le plus sollicité de la Guinée pour les animations officielles populaires et traditionnelles.

Mama Hélène, leader du groupe Zawagui rentre de la forêt où elle était en séjour pour regrouper les nouveaux instruments, masques  et habits  traditionnels afin d’offrir le concert le plus traditionnel possible en cette fin d’année.

A Yembeyah, le reste du groupe est en pleine répétition pour le  tournage du troisième clip prévu à khorira dans la préfecture de Dubreka.

Rendez-vous  donc pour les fans de la musique traditionnel le 22 décembre au palais du peuple.

 

Daouda Yansané

 

 

Partager