Partager

Dans la préfecture de Siguiri, le Ministre de l’Administration du Territoire et de la décentralisation,  Alhassane Condé n’a qu’à beau interdire l’exploitation de l’or en période hivernale pour pousser les jeunes à l’agriculture, rien n y fait.

A Siguiri tout comme à Mandiana, c’est la course à l’exploitation de l’or et à tout prix. Ainsi, pour revenir au cas de Siguiri, des mouvements de protestations ont été enregistrés lundi  à la SAG,  société aurifère de Guinée. En première ligne, des jeunes de Bouré qui se sont soulevés contre l’arrêt des activités de leur société de sous-traitance  qui est pourtant enfin de contrat. Et puisque les jeunes de Bouré se considèrent comme propriétaire légitime des mines d’or, ils ont barricadé les routes et semer la merde aux travailleurs de la SAG. Ainsi, des activités de la société  située non loin des lieux ont été perturbées durant quatre heures.
Aux dernières nouvelles, le préfet qui ne voudrait vraiment pas avoir de bruit à Siguiri à l’image de Kankan et Mandiana toujours en ébullition a convié les jeunes à la préfecture pour des négociations afin de  calmer les nerfs.
Difficile de dire ce que les jeunes de Bouré veulent à partir du moment où ils travaillent dans une société de sous-traitance qui est enfin de contrat.  De toutes les façons, les jeunes de Bouré n’ont rien à craindre et pour cause. La gestion de la crise dans les préfectures de la haute Guinée considérée comme fief du président Alpha Condé est différente de crises dans les autres contrées du pays. Pauvre de nous.

Naby Camara

Partager