Partager

Situé à cheval entre  Bambéto et Cosa, le marché de Koloma  est très fréquenté par les populations riveraines qui y trouvent leur compte. Mais depuis quelques années, force est de constater qu’un conflit latent persiste entre certains  locataires et un commerçant qui ‘’s’accaparer’’ de leurs boutiques au détriment des règles qui régissent l’Etat de droit. Enquête autour d’un phénomène de corruption à ciel ouvert qui implique de haut cadre de l’Administration.

Rappel du contexte
Il y a maintenant quelques années cet endroit est les magasins et autres boutiques qui se trouvent en bordure de route et à l’intérieur du marché sont convoités par un  des commerçants qui est voisin à eux. Ce dernier, auraient sollicité l’aide du Gouverneur Resco Camara qui lui aurait confirmé qu’il pourrait faire en sorte que cet endroit lui revient de facto. Chose qui  ne se réalisera jamais. S’ensuit une violente altercation entre les deux.  Durant cette période,  les occupants de cet endroit vont être intimidés et menacés.

Une démarche incongrue des autorités locales
Les responsables de la délégation spéciale vont se mêler dans la danse et vont envoyer des agents pour décoiffer les magasins de ces occupants. Des altercations violentes vont être enregistrées entre force de l’ordre et ses occupants qui vont refuser de se soumettre. Au
finish, la justice va se saiisir du dossier et un processus est enclenché. Et le retour au calme est observé. Un calme précaire.

Des opportunistes qui profitent de la situation pour arnaquer…..
Il s’agit en fait de Bachir Diallo, un soit disant homme d’affaire qui se fait passer pour un militant du RPG ARC EN CIEL . Ce dernier profite de sa proximité avec Mme Nantou Chérif du RPG pour soutirer de l’argent aux propriétaires et faire semblant qu’il peut régler le problème. Au vu et su des propriétaires qui se laissent berner

Alpha Barry, complice et traitre
Alpha Barry, c’est l’ami de Bachir. Il fait parti des locataires, mais ne cherche que son profit. Il espionne les locataires et transmet toutes les informations à Bachir. En retour, il perçoit de l’argent de ce dernier
L’inaction des autorités de la Commune……
Et tout ça se fait  sans que les responsables de la Commune ne bronchent. Ces derniers jours, les locataires pont reçu la visite d’hommes en tenue militaire. Me S témoigne : « Des hommes habillés en tenue militaires sont venus me demander aux environs de 21 heures. Je ne sais pas ce qu’ils voulaient. Mais, depuis quelques jours, il y a des réunions qui se tiennent pour dire à certains locataires de se préparer à quitter »
Du côté de l’administration du marché, on n’a pas trouvé d’interlocuteur. On a tenté de joindre le Gouverneur Resco. En vain.
Pour l’heure, les locataires vivent dans la peur et le désarroi
Affaire à suivre……

Ibrahima Camara

Partager