Partager

La cérémonie inaugurale de la seconde édition de la Foire Artisanale de Guinée s’est déroulée dans l’après midi du 29 décembre  dans l’enceinte de la cour de l’aéroport sis dans le quartier Tata I, à Labé située à plus de 400 km de la capitale.

Etaient présent à cette rencontre M Louceny Camara, ministre du tourisme de l’artisanat et de l’hôtellerie, le gouverneur de la région Sadou Keita, du préfet ,  Lamarana Diallo ainsi que les autorités communales de la ville de Labé.
Dans son discours de circonstance, Oumar Barry,  le directeur général de la structure ‘’Rev’ medias’’ et  organisateur de l’évènement a expliqué que c’est suite    à la réussite de la première édition de la
foire dans la capitale du Foutah que sa structure a eu le courage d’organiser cette deuxième édition.
Selon lui, ‘’Rev medias’’ qui est  une structure de communication et évènementielle,  s’est engagée à contribuer  à sa manière à relancer et revaloriser l’artisanat en Guinée. Et de préciser : « .Mais
malheureusement,  jusqu’ à présent,  ces artisans se cherchent pour leurs réaffirmations. La  foire artisanale de Guinée est un espace de rencontres, d’échanges  offert aux artisans de Guinée.
Pour lui, avec la relance du secteur artisanal,  le tourisme trouve un élément d’expansion. Pour terminer il a félicite le ministère du tourisme et de l’artisanat ainsi que les autorités à tous
les niveaux de la  région de Labé qui, pour lui, ont beaucoup contribué pour la réussite de cet évènement au Foutah.
Abdoul Sow , Président de la fédération artisanale de Labé a déclaré pour sa part  que  l’artisanat est un secteur de croissance qui joue un rôle capital dans le processus de développement qui représente une part
importante  des activités économiques de la Guinée.  Selon lui, il contribue à la fois à la valorisation des groupes défavorisés et  vulnérables, des  jeunes non scolarisés, déscolarisés, des  femmes er personne handicapées et la création d’emploi pour des pauvres en milieu urbain
comme rural.
 « L’artisanat dans la région administrative de Labé se caractérise par la diversité et l’importance des filières au nombre desquelles la filière teinture indigo compétitive sur le plan national et international tout comme le tissage la cordonnerie et la vannerie
etc. » .
Oumar Barry affirme que plus de 20 mille personnes   dont 9 mille femmes exercent ce métier au Foutat Djallon.  Et de déplorer : « Mais malgré toutes ses  potentialités, le secteur est
confronté a des difficultés dont vivent la plus part des artisans de Guinée en général et ceux du Fouta en particulier. Parmi ces difficultés,  nous avons le manque de source de financement adapté, la
faiblesse de l’écoulement des produits, la rareté de l’ électricité, le manque d’infrastructure et équipement .
Le ministre du tourisme, Hôtellerie et artisanat, Louceny Camara  a d’abord remercié au nom du président de la république et son gouvernement  les autorités de Labé ainsi que la structure  rev’
medias pour l’organisation de cette deuxième édition dans la paix et tranquillité à Labé.
En effet,  le président et son gouvernement confère a cet évènement, selon le Ministre une dimension singulière compte tenu du rôle et de l’importance du secteur de l’artisanat en Guinée et particulièrement au Foutah
 « l’artisanat constitue le premier stade d’une production nationale  décentralisée capable de satisfaire les besoins d’une population à faible pouvoir d’achat  en lui offrant  de très nombreux
services manufacturés et services à très faible  coût . Raison pour laquelle le gouvernement de la troisième république soutient et apprécie  cette initiative tendant à la promotion et à la
commercialisation des produits antinationaux fruit de la créativité de nos braves populations des différentes localités ». Avant de poursuivre «  de telle initiative constitue des approches de solutions appropriées face au défis majeur aux quels notre gouvernement est confronté. Notamment la recherche d’une solution efficace pour lutter contre la pauvreté et le chômage tout en développant des activités économiques, le  déficient permettant d’améliorer et d’accroitre les résultats du secteur de l’artisanat dans notre pays. Dans le budget de développement 2014 mon département a prévu la
construction de trois villages artisanaux en Guinée parmi lesquels le
village artisanal de Labé figure », a conclu le ministre Lounceny Camara.
La cérémonie a pris fin par la visite des différents stands ou se trouvent les différents œuvres de nos braves artisans.

Daouda Yansané,, envoyé spécial

Partager