Partager

Dans la préfecture de Macenta en Guinée forestière, un homme fait parler de lui et pour cause. Durant le week-end écoulé, il a jugé nécessaire de couper le bras de sa femme qui lui aurait refusé selon nos sources de partager le lit avec lui.

Aussitôt que l’acte s’est produit, la nouvelle s’est répandue à travers la ville de Macenta comme une trainée de poudre. Et pour éviter le pire, l’escadron de la gendarmerie nationale de Macenta a arrêté le jeune d’une trentaine d’année qui a été placé en lieu très sur pour éviter le pire.

Aux dernières nouvelles, il sera présenté cette semaine au juge pour en savoir plus sur le drame.

Cette affaire selon le correspondant de l’agence guinéenne de presse dans la préfecture qui rapporte la nouvelle alimente tous les débats et fait couler beaucoup d’encres et de salives dans la couche féminine.

Ousmane Cissé

Partager