Partager

Le secrétaire général du parti NGR, nouvelle génération pour la république, David Camara, également le seul député du parti a la future assemblée nationale  a convie ce samedi les responsables du parti pour une réunion d’échanges.

Il s’agissait principalement des fédérations de Kindia, Fria, Dubreka, Boke, Boffa, Kamsar, Siguiri, Koundara, le bureau politique national du parti  et les cinq communes de Conakry.
Tout d’abord, il a souhaite  au nom du président du parti, Ibrahima Abe Sylla ses meilleurs vœux aux militants et sympathisants avant d’observer une minute du silence en la mémoire des disparus au cour de l’année écoulée. Avant de leur remercier des efforts qu’ils ont fournis. Ce qui a permis au parti d’avoir un député alors que certains partis politiques n’ont rien eu. Par rapport au nombre de député, il a mis ce problème au compte des erreurs de la jeunesse du parti. Il est temps pour David Camara de rectifier le tir et de tirer les leçons pour que la prochaine fois, le parti ne régresse pas.
Pour ce qui est de la position du parti, David Camara affirme que la NGR ne fait plus parti de l’opposition puisque au départ, ils se sont fixes comme objectif de  finaliser la transition. Ce qui est fini et il ne voit pas en quoi, il faut encore rester ensemble.  Maintenant a-t-il déclaré, il faut continuer à former, sensibiliser et implanter le parti.
Il se fixe également pour responsable de restructurer le parti. Et pour ce faire, si autrefois, c’est le président du parti, Ibrahima Abe Sylla que de nombreux guinéens considère à tort ou  à raison comme le multimilliardaire qui finance tout, désormais les militants et sympathisants du parti doivent contribuer à la survie financière  du parti. En achetant la carte de membre, des T-chorts et autres. Ce, à l’image des autres partis politiques. Tout de même, la solidarité et la générosité des responsables du part a l’égard des militants et sympatissans puisque nous somme en Guinée ne manquera, précise David Camara.
Plus loin, il dira qu’en se basant sur les résultats des élections législatives, on se rend compte que la NGR est l’un des rares parti à avoir des voix sur toute l’étendue du territoire national.
Les militants pour leur part étaient visiblement remonte.  Pour eux si le parti a recule sur le terrain, c’est parce que, il y a longtemps que les responsables du parti ne sont pas sur le terrain et ils ne communiquent pas aussi. Ce qui n’a pas facilite les choses. Il y a aussi l’opacité et la stratégie qui ont manqué. A propos, ils ont demande au président du parti Ibrahima Abe Sylla de ne plus s’éloigner du pays ‘’ il doit faire des visites même trimestrielles au pays. Tous les  trois mois, Abe doit être en Guinée’’, a suggéré la représentante du parti a Fria.
David Camara est à la fois député et secrétaire général du parti, est-ce compatibilité. En réponse, il dira que c’est bien compatible mais pour les besoins d’efficacité, il mettra son poste et celui des sept autres membres dur la balance et aux militants de choisir les meilleurs pour le parti.
Le futur député David Camara a promis de mettre dans les caisses du parti un million de GNF chaque mois des qu’il rentre en fonction avant de mettre sur pied un bureau  provisoire de sept membres pour piloter les nouvelles orientations du parti.

Partager