Home Actualité Sacre de Claude Kory Koundiano : EDG crée l’événement et réactions...

Sacre de Claude Kory Koundiano : EDG crée l’événement et réactions croisées

1
SHARE

L’ouverture de la session inaugurale de l’assemblée nationale s’est tenue le lundi 13 janvier au palais des Nations de Conakry.

Ce, en présence des 113 députés et dans une salle archicomble où les représentants des institutions internationales, deux anciens Présidents de l’Assemblée Nationale à  savoir El hadj Boubacar Biro Diallo, El hadj Somparé et d’autres personnalités ont marqué leur présence.
Coup de théâtre  et EDG crée l’événement.
Déjà, il faut remarquer qu’un important dispositif de sécurité a été mis en place pour faire de cette cérémonie une réussite.  Le premier coup d’éclat va arriver avec l’entrée de Mme Djalikatou Diallo, députée élue sur la liste du PEDN dont le Président avait annoncé que son parti n’allait pas siéger. Par rapport à sa décision Mme Djalikatou s’est exprimée à une de ses consœurs nouvellement élue en ces termes : « Ma décision est personnelle et après plusieurs jours de réflexion, j’ai décidé de venir siéger ». Avant même de terminer ses explications ce sont des femmes députées qui vont venir se jeter sur elle et la féliciter de son courage.
Prenant la parole, Jean Marie Soumaoro Doré, doyen des députés qui a présidé la cérémonie comme le dicte la loi a précisé que le Président de l’Assemblée doit être élu au scrutin uninominal, les vices présidents et les autres membres de ce bureau au scrutin de liste. Et de préciser : « On va distribuer des bulletins de couleurs gris. Chaque député est prié d’écrire en toute discrétion le nom de son candidat. Il y a oui, non et abstention. Les secrétaires sont chargés de recueillir les candidatures. Tel est la texture du règlement intérieur par rapport à cette opération.
Puis s’en est suivi l’appel nominal où le quorum a été fixé à 56  plus 1 député. Ainsi celui ou celle qui obtiendra 57 députés est déclaré Président de l’Assemblée nationale.
Au finish, Koundiano, l’emporte avec 64 voix contre  48 voix devenant ainsi le sixième président de l’assemblée nationale.
 Au chapitre des réactions,
El Hadj Boubacar Biro Diallo, ancien Président de l’Assemblée nationale : « J’ai dit aux députés ici dans cet hémicycle là,  que c’est la Guinée. Aucun d’entre eux n’est en dehors de la Guinée. Ils ne représentent pas une ethnie, ils ne représentent pas une région,  ils représentent  la République de Guinée. C’est ce qui doit prévaloir au sein de cette assemblée. Ils représentent la République de Guinée et non un parti ou une région. C’est la seule solution pour consolider l’unité nationale à laquelle nous aspirons tous. C’est ce message que j’ai livré aux honorables députés que je félicite chaleureusement pour la confiance qui leur a été accordé au peuple de Guinée.
Said Djinitt , ONU : « Je suis venu  assisté à l’ouverture de cette session de l’assemblée nationale. Notre souhait est que le dialogue continu au sein de cette nouvelle assemblée. Ceci, pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes. Nous continuerons à soutenir la Guinée pour qu’elle émerge et développe au profit des populations ».
Jean Marie Doré profitant d’une pose lance ce message poignant : « Je crois que nous ne pouvons pas nous quitter ici sans parler de Feu Siradiou Diallo et Bah Mamadou qui sont des géants de la vie politique guinéenne. Notre assemblée est une et indivisible.  Il y a eu aussi  des devanciers qui ont dirigé cette assemblée et qui sont présents dans cette salle. Il s’agit d’El Hadj Biro et de El hadj Aboubacar Somparé. Il faut prier que cette assemblée  soit utile, soit porteuse d’espoir pour le peuple de Guinée qui en attend tellement. La Guinée a besoin de se renouveler et de bien baliser
Dr Oussou Fofana , député UFDG: « Nous acceptons les résultats de ces élections et nous en faisons un élément qui va contribuer pour le bien de la Guinée. Nous attendons les autres postes. Je pense que si nous voulons une assemblée homogène et qui travaille dans l’intérêt de la Guinée, il ne faut pas que le RPG puisse décider d’affecter des postes. Je pense qu’on doit pouvoir répartir tout ça équitablement  pour tout le monde »
Saloum Cissé, député RPG : « Le nouveau élu prouve à suffisance que sont des frères qui se retrouvent, ce sont des frères qui se trouvent au niveau de l’hémicycle qui vont se partager les sujets saillants qui intéressent la vie nationale de notre pays et nous allons essayer de traiter ces problèmes là avec une certaine abnégation et une certaine lucidité. Soyez rassuré que le RPG ARC en ciel aime le partage. Non seulement le RPG a partagé la responsabilité gouvernementale, mais au niveau de l’hémicycle, ce sera encore une responsabilité partagée.
Mme  Mariama Tata, député UFDG : « Je suis complètement déçue du déroulement du vote. Ce sont les résultats qui ne m’ont pas plu. Je voulais vraiment que soit une dame qui soit a la  tête de cette assemblée nationale.  Dans tous les cas, ce n’est pas un camp qui a gagné, c’est la Guinée qui a gagné. Je prie Dieu que tout un chacun ait la conscience et la tête sur les épaules pour ne travailler que pour les guinéens et uniquement pour les guinéens et pas pour une personne. Je pense qu’avec 25 femmes si nous travaillons, nous pouvons sortir la Guinée de cette obscurité éternelle. Il faut que les guinéens bénéficient maintenant de leur indépendance.  Avec 25 femmes à l’hémicycle, nous allons changer la donne. Que les femmes restent sereines et qu’on s’aligne derrière l’idéal.  Que l’on travaille pour nos enfants parce que nous en avons ras le bol ».
Notons enfin que le rendez-vous est pris demain a 10 heure pour l’élection des membres du bureau.

Ibrahima Camara

SHARE