Home Actualité Remaniement ministériel : la complainte des cadres !

Remaniement ministériel : la complainte des cadres !

1
SHARE

Juste après la formation du gouvernement dit de « mission » de Mohamed Saïd Fofana, les chants et danses ont aussitôt suivis pour les rituelles passations de service entre les Ministres sortants tristes pour avoir perdu leur boite à sous et des Ministres entrants tout heureux d’être enfin dans le beurre.

Et bien pour avoir le cœur net, certains reporters de Guineelive ont fait une promenade de santé dans certains départements ministériels. A propos, il faut dire que la désolation est totale au niveau des cadres des départements ministériels visités.
Nombreux sont des cadres des ministères de l’enseignement pré universitaire et de l’éducation civique, de la pêche et de l’aquaculture, de la Sécurité, des Postes et télécommunications, des Affaires étrangères, du Plan, de la coopération internationale, de l’Administration du Territoire et de la décentralisation, entre autre qui ne comprennent pas pourquoi ces Ministres ont été reconduit à leur poste.
Au  ministère de l’enseignement pré universitaire et de l’éducation civique, le procès de détournement de 1 milliard 775 millions de GNF  sera en débat lundi 27 janvier à la cour d’appel de Conakry avec la comparution du chef de cabinet du Ministère, Kélèfa Diallo.  L’affaire de la surfacturation des frais liés à la gestion des examens nationaux étant derrière Alpha Condé. Sous d’autres cieux juste après l’éclatement de ce scandale financier, le très controversé Ibrahima Kourouma allait jeter l’éponge. A titre d’exemple, le président du Barcelone a démissionné hier après que le tribunal ait déclaré recevable la plainte d’un supporter sur des malversations supposées ou réelles dans le cadre du transfert d’un joueur.
Au Ministère des Postes et télécommunications, le maintien de Oyé Guilavogui a entrainé une fièvre jaune et généralisée chez les travailleurs de la SOTELGUI, société des télécommunications de Guinée. Depuis plus de deux ans, les travailleurs de cette boite sont au chômage par la faute de Oyé qui n’arrive toujours pas à mettre la première société de téléphonie mobile en Afrique au sud du sahara sur les rails. Sans compter les couacs de la fibre optique qui a engloutit des milliards de GNF du contribuable guinéen.
Au ministère des Sports, un département sensible, c’est la fille de l’ancien Ministre de la Communication, Duris Dialé Doré, Domani Doré qui a bénéficié de la confiance du président Alpha Condé. Ce choix du premier magistrat de la république reste également incompris dans le milieu sportif guinéen et pour cause. Le ministère des Sports est un sac à  problème.
Il en est de même pour le maintien de Lounceny Camara, l’ancien très controversé président de la CENI ou encore la nomination de Alhousseine Makanéra Kakè à la Communication. Justement à propos de Makanéra, des journalistes pensent que c’est le plus gros tort fait à leur département depuis des décennies. Jamais un Ministre aussi nul n’a été bombardé à la communication, se désole un journaliste des medias d’Etat.
Au Ministère de l’Industrie, des PME et de la Promotion du Secteur Privé, c’est la joie. Les travailleurs ont tous dansé pour saluer le départ de Hadja Ramatoulaye Bah. Elle a même été huée par les travailleurs au sortir du département.
Par contre au Ministre des Travaux Publics, le départ de l’ancien député et ancien président de l’UPR, union pour le progrès et le renouveau, Bah Ousmane a été déploré par plus d’un au sein de ce département. Les travailleurs affirment n’avoir rien compris du départ de ce Ministre qui a pourtant changé la donne au sein de ce département haut combien stratégique et plein de problèmes.

Pour un gouvernement de mission  en prélude à la présidentielle de 2015 ç’en est vraiment un, se désole un citoyen sidéré par la politique politicienne et sèche du président Alpha Condé qui cherche toujours ses marques trois ans après sa prestation de serment le 21 décembre 2010.
Ousmane Cissé

SHARE