Home Actualité Epidémie de rougeole en Guinée : Quelle menace pour la vie ...

Epidémie de rougeole en Guinée : Quelle menace pour la vie des enfants

2
SHARE

L’UNICEF et ses partenaires se préparent pour organiser une campagne de vaccination contre l’épidémie de rougeole qui vise plus de 1,6 millions enfants.

« Nous sommes très préoccupés par cette épidémie. La rougeole est très contagieuse et extrêmement dangereuse, surtout pour les jeunes, en particulier les enfants souffrant de malnutrition. Comme nous l’avons déjà vu, elle peut être fatale. Dans une ville à forte densité de populations comme Conakry, la maladie se propage rapidement », a déclaré le Représentant de l’UNICEF en Guinée, Dr Mohamed Ayoya.

Depuis novembre dernier, 37 cas de rougeole  ont été confirmés à Conakry, selon le bureau de communication de l’institution. Toutes les victimes sont des enfants âgés de moins de 10 ans, nous dit-il.

Au cours des premières semaines de 2014, le nombre de cas de rougeole a été en forte augmentation et a conduit à la mort d’un enfant. Cette récente flambée a amené le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique à déclarer officiellement l’épidémie dans les 3 communes de Conakry à savoir Matam, Matoto et Ratoma. La maladie a également été signalée dans d’autres parties du pays à savoir les préfectures de Boké, Coyah, Dubréka, Kissidougou, et Mandiana.

Actuellement, le gouvernement, l’UNICEF, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et Médecins Sans Frontières (MSF) conjuguent leurs efforts pour mettre en place des mécanismes coordonnés afin de contenir l’épidémie.Quant à l’UNICEF, cette institution fournira des vaccins, des seringues et autres fournitures médicales ainsi qu’un soutien logistique au gouvernement pour la vaccination des enfants des communes de Kaloum et Dixinn. Médecins Sans Frontières et l’OMS soutiendront les campagnes de vaccination dans les zones épidémiques déclarées de Conakry, à savoir Matam, Matoto et Ratoma. La phase de la campagne nationale de vaccination se déroulera dans les semaines prochaines une fois que les vaccins, le matériel y afférent ainsi que les fonds sont disponibles.


En outre, l’UNICEF et ses partenaires fourniront au gouvernement des médicaments pour traiter ceux qui ont déjà été infectés par la rougeole.
 « Il n’y a pas de temps à perdre, a déclaré Félix Ackebo, Représentant Adjoint de l’UNICEF. Nous devons aller plus vite que la maladie parce que l’incubation de la rougeole peut durer jusqu’à 12 jours avant de révéler ses symptômes. Il est possible que la maladie se soit déjà propagée dans le pays. Tous les enfants qui ne sont pas encore immunisés sont à risque. Par conséquent, une campagne de vaccination est nécessaire et urgente. » 

Aly Badara Condé

 

 

SHARE