Partager

Avec l’avènement de notre pays, la Guinée à l’indépendance en 1958, les relations entre le Royaume Chérifien et  la République de la Guinée ont connu un renforcement de nature à exalter les liens multiséculaires qui ont lié nos deux Peuples dans leur histoire commune.

En effet le tout premier voyage officiel du Président Ahmed Sékou Touré à travers le monde (Etats- Unis, Royaume Uni, Allemagne, Tchécoslovaquie, …) a permis la révélation de cet attachement historique. Ainsi, la délégation gouvernementale de la République, à sa tête le Président Ahmed Sékou Touré a reçu au Maroc un accueil chaleureux et fraternel du Peuple  Marocain et de son illustre  Souverain  le Roi Mohamed V. Concrétisant l’engagement de nos Peuples, derrière leurs grands leaders indépendantistes et panafricains, cette rencontre de deux fiers fils d’Afrique a mis les bases de l’action collective africaine pour l’unification et la libération effective du continent. Le cheminement de cette volonté d’action commune, imperturbable, avec l’apport d’autres dignes fils d’Afrique, a engendré la conférence dite du « Groupe de Casablanca » en 1961. Et l’histoire contemporaine de l’Afrique s’y est déterminée.

 Depuis, les relations  entre les deux pays, leurs leaders et leurs Peuples n’ont fait que se renforcer.  Après le rappel à Dieu du Roi Mohamed V, son fils et digne successeur, le Roi Hassan II a repris le flambeau. Dans le respect de l’héritage du père, les frères Ahmed Sékou Touré et Hassan II ont sublimé  les liens entre les deux nations.

Grace à leur apport, plusieurs accords unissent nos deux pays qui garantissent leur coopération intégratrice.  Visionnaire, et soucieux de la sauvegarde de ces liens multiséculaires, Sa Majesté Hassan II a aussitôt associé son fils, le prince Héritier Sid Mohamed à toutes ces démarches. En effet, le jeune prince héritier a accompli nombreuses missions auprès de son ami et frère le Président Ahmed Sékou Touré.

Lorsque le Président Ahmed Sékou Touré est tombé malade, son frère et ami le Roi Hassan II s’est aussitôt occupé du malade. Il a envoyé des médecins  du Maroc pour s’occuper du malade dans la plus grande discrétion. C’est le roi qui a pris des contacts avec des amis pour envoyer le malade à Cleveland dans la plus grande clinique de cardiologie afin d’y subir les meilleurs soins possibles à l’époque. Le malade a voyagé  dans l’avion médicalisé  du roi de l’Arabie Saoudite grâce aux démarches du roi Hassan II. Hélas malgré tous les soins reçus, le malade n’a pas survécu et le Président Ahmed Sékou Touré est  décédé le 26 Mars 1984 à Cleveland.

Les funérailles du Président ont été organisées de façon grandiose par le Peuple de Guinée aidé et assisté par nos amis marocains sous la conduite de son illustre Souverain le Roi Hassan II. En effet, des Ulémas venus du Maroc ont assuré, pour plus d’une semaine, des journées et des veilles de prières pour le repos de l’âme du Grand disparu.

Parmi eux, étaient des descendants directs du Prophète Muhammad (Paix et Salut sur Lui) qui ont aussi procédé, avec le Grand Imam de la Mosquée Fayçal, El Hadj Fodé Soriba Camara, à la toilette funèbre du Président.

Le Prince Héritier Sid Mohamed  a représenté son père et a présidé la très forte délégation du Royaume aux cérémonies des funérailles. Permettez-nous, au nom de la famille du Président Ahmed Sékou Toure, au nom du Peuple de Guinée tout entier d’exprimer notre profonde reconnaissance et notre gratitude sans fin.

Aujourd’hui, le Souverain du Royaume du Maroc, le Roi Mohamed VI, digne successeur de son illustre père, notre ami et frère le Roi Hassan II (que son âme repose en paix), pétri par l’histoire et portant la conscience collective de nos Peuples, galvanise et renforce les relations que notre histoire commune a forgé.

Puisse Allah protéger, développer et renforcer d’avantage les relations entre la République de Guinée et le Royaume Chérifien.

 

                   HADJA ANDREE TOURE

VEUVE DU PRESIDENT AHMED SEKOU TOURE

Partager