Partager

L’absence de l’autorité de l’Etat ou de l’Etat tout court en Guinée n’est pas pour arranger les choses au pays du président Alpha Condé. Chaque fois qu’il y a quelque chose, les citoyens se rendent justice.

Et justement, c’est ce qui s’est passé lundi à Boké suite à la mort suspecte du jeune moto-taximen Idrissa Bangoura. Il a fallut de peu pour éviter le pire, dit-on.
Dans la préfecture de Dubreka, c’est presque la même chose. La complaisance dans les nominations et sur mesure du président Alpha Condé ne rassure presque personne. Et à Dubréka justement, les habitants se sont levés pour exiger le départ de leur préfet, Hadja Aissata Sacko.
Le gouvernement dans un communiqué laconique parvenus aux abonnés de la société de téléphonie mobile Orange-Guinée dit avoir regretté les incidents malheureux qui se sont produits à Boké et appelle les citoyens au calme et à préserver la paix et l’unité nationale. Sans plus de précision sur les incidents de Boké et pas un seul mot sur la situation à Dubreka.

Selon nos sources, il n y a pas eu de perte en vie humaine mais des dégâts matériels importants ont été enregistrés.

Mais Guineelive suit pour vous

 

Partager