Partager

Le président Alpha Condé a dû renoncer à choisir entre les 8 candidats proposés par la coordination de la Basse Guinée pour le poste de Secrétaire général aux affaires religieuses. En attendant  de trouver qui fera l’affaire, ce portefeuille ministériel a été pour le moment mis en veilleuse.

Contrairement à l’idée qui s’est répandue  au lendemain de la publication du décret de restructuration gouvernementale,  le poste de secrétariat aux Affaires religieuses ne serait pas en fait supprimé. Bien que ne figurant pas dans la nouvelle structure gouvernementale. Il ya a eu en effet des problèmes de choix sur la personnalité devant occuper le fauteuil de secrétaire général aux Affaires religieuses. La Basse Guinée qui s’est vue adjuger cet autre poste gouvernemental de ‘’droit’’, en plus de la Primature, par le président Condé, ne s’est pas entendue autour du candidat à proposer sur les 8 postulants. Ce qui aurait donné lieu à des tractations qui n’ont finalement pas abouti à un consensus, ce jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement. D’où la mise en veilleuse de ce portefeuille ministériel, selon nos sources. Au nombre des candidats figurent un des frères de l’actuel ministre de la Communication, ainsi que Nabaniou Chérif, ancien Secrétaire général aux Affaires religieuses, qui souhaite marquer son retour aux affaires, après une longue période passée dans des ambassades, à travers le monde arabe. Tout porte-à-croire que le décret nommant le Secrétaire général aux Affaires religieuses pourrait tomber dans les prochains à jour. C’est aussi ça la touche de la gouvernance Condé. Loin du classique…

Aly Badara Condé
                 

Partager