Partager

Dans le village de Tangan dans la commune rurale de Maci, préfecture de Pita en moyenne Guinée, les citoyens sont victimes depuis quelques jours des incendies répétés.

Pour l’heure rapporte des témoins, l’origine de ces feux reste méconnue. Cependant, un seul jour ne passe sans que le feu ne ravage une case dans les trois villages. Et certains habitants affirment que des boules de feu venant du ciel tombent sur des maisons en majorité des cases. Justement, des cases, arbres fruitiers et autres espaces aménagés pour l’agriculture sont ravagés avec leur contenu par les feux qualifiés de mystérieux à Tangan.
Selon toujours nos informations, il y a aucune intempérie, notamment des vents violents actuellement dans les villages de Jongol, Bailoyah et Leylato qui sont touchés par les feux qui provoque ces feux.
Actuellement, nombreux sont des habitants qui passent la nuit à la belle étoile, rapporte un confrère de la radio nationale avant d’ajouter que même ce mardi matin, une case a pris feu.
A Conakry aussi, dans le quartier Kakimbo en haute banlieue de Conakry, le même phénomène est observé selon le chroniqueur islamique de la radio nationale, el hadj Amadou Batouly Diallo qui est aussi habitant du quartier. A en croire el hadj Amadou Batouly Diallo, des feux ont ravagé ces derniers jours au moins cinq bâtiments dans la localité.
Pour l’heure à Maci, les habitants se remettent à Dieu avec la lecture du saint coran et des prières nocturnes pour implorer la grâce divine afin de conjurer le sort des « esprits malsains ».
Il est donc temps et grand temps pour le gouvernement du président Alpha Condé de prendre des dispositions pour venir en aide aux sinistrés mais aussi et surtout rechercher les causes de ces feux.
Ousmane Cissé

 

Partager