Partager

Après une année consacrée à la rue, notamment à l’apaisement politique, à la médiation, à la pédagogie, à la sensibilisation et aux campagnes contre la violence, le Ministre des Droits de l’homme et des libertés publiques, Khalifa Gassama Diaby était devant la presse ce mercredi cette fois pour annoncer des choses plus sérieuses.

Il était question pour le Ministre de présenter son plan d’action prioritaire 2014 au nombre de 12 projets à réaliser au cour de cette année. A l’entame de ses propos, le Ministre des Droits de l’homme et des libertés publiques, Khalifa Gassama Diaby a déclaré « En Guinée, nous passons  tout notre temps à faire des choix politiques, ethniques et communautaires ».  Ce qui aux yeux de Khalifa n’est pas normal avant d’ajouter qu’il a le dos large face aux critiques qui le qualifie d’opposant « en ma qualité de défenseur des droits de l’homme, je suis forcement un opposant », soutien Khalifa.  
Pour lui, une nation n’est grande que lorsqu’elle est en mesure de garantir à chacun de ses citoyens, à chaque groupe de ses citoyens et à toutes les personnes vivants sur son territoire, un environnement et un cadre de vie qui leur garantissent la dignité, une bonne justice et la protection des droits de l’homme et des libertés publiques.
Pour l’année 2014, le Ministère des Droits de l’homme et des libertés publiques compte réaliser 12 projets. Ce sont, l’organisation des états généraux des droits de l’homme, l’introduction des cours de droit de l’homme dans l’enseignement en Guinée, la redynamisation du processus de réconciliation nationale, l’organisation d’une semaine de citoyenneté chaque année en Guinée, l’organisation d’une table ronde thématique, le monitoring dans le milieu carcéral, l’assistance aux femmes et aux mineurs en conflit avec la loi en milieux carcérales, l’adoption d’une loi sur la torture, la mise en place de trois observatoires, notamment  sur la détention arbitraire avec un numéro vert pour alerter et dénoncer les forces de défense et de sécurité qui se rendront coupables des exactions, les violences faites aux femmes et les violences dans les espaces publics. Ce n’est pas tout car il y a aussi le projet de vulgarisation des textes juridiques  dans les langues nationales, trois projets de sensibilisation sur les violences faites aux femmes et la scolarisation de la jeune fille, la protection de l’environnement et la protection des droits sociaux et la création d’une radio spécialement dédiée à la promotion des droits de l’homme.
Khalifa Gassama Diaby compte réaliser tous ses projets en 2014 avec l’aide selon lui de l’ensemble des guinéens, des pouvoirs publics et politiques, des responsables de la société civile et les partenaires au développement. Tout un défi.
Il est à rappeler que c’est le 5 octobre 2012 que  Khalifa Gassama Diaby a été nommé au poste de Ministre des Droits de l’homme et des libertés publiques.

 

Almamy Kalla CONTE

Partager