Partager

Pour rappel, les jeunes de Dabompa se sont réveillés lundi dernier avec des manifestations violentes  sur la voie publique pour réclamer le retour du courant électrique  qui a quitte les  foyers de 15 quartiers de la haute banlieue de Conakry depuis trois mois.

Et pour ne pas que la situation débordé, le Premier Ministre, Mohamed  Saïd Fofana a dépêché sur les lieux le gouverneur de Conakry, Sekou Resco Camara pour calmer les nerfs. Il n’a pas été écouté. L’imam Ratib de la grande mosquée de Fayçal de Conakry pour une mission de bons offices. El hadj Mohamed Saliou Camara dont une mosquée du quartier porte le nom  n’a pas été également écouté. Ainsi, , le Premier Ministre, Mohamed  Saïd Fofana s’est résolu a effectue le déplacement sur les lieux et malgré sa promesse, les jeunes n’ont pas abdique.  Et hier mercredi, le, le Premier Ministre a remis 17 millions de GNF aux jeunes manifestants pour sensibiliser leurs amis afin de ne pas descendre dans la rue. Et le partage ne s’est pas passe dans les règles de l’art. Ce soir, les jeunes qui affirment n’avoir rien eu des 17 millions se sont rendus au siège du quartier  de Dabompa plateau pour rencontrer le chef de quartier Sekou Soumah pour réclamer leur part de gâteau. Il a fallut des personnes de bonnes volontés pour éviter le pire.
De source généralement informées, les jeunes tiennent toujours a leur demande de fourniture de courant au risque de reprendre la rue. Cote Lansanayah barrage où se trouve  la centrale tombée en panne, on indique  que le groupe  neuf qui a été installée aurait été revendu par certains cadres de EDG et ils se débrouillent maintenant  avec l’ancien groupe électrogène.
Vrai ou faux en tout cas, le courant n’est toujours pas revenu dans les foyers comme promis par le Premier Ministre, Mohamed  Saïd Fofana.

Naby Camara

Partager