Partager

Les quartiers de Dabompa, Tombolia, Lansanayah, Entag, Kagbelen, Sonfonia, entre autre étaient dans les rues ce mardi pour protester contre le manque d’électricité.

Mais la situation étant beaucoup plus chaud dans les quartiers de Entag, Dabompa, Tombolia, Lansanayah, Sonfonia, Kagbelen, le Ministre de la Sécurité et de la protection civile, Madifing Niané et le très controversé gouverneur de la ville de Conakry, Commandant Sékou Resco Camara qui avait promis le courant dans une semaine se sont rendus sur les lieux pour calmer les jeunes. Mais apparemment, les conseils ne sont pas tombés dans de bonnes oreilles. Le petit commissariat administratif qui servait de poste de police a été saccagé par des jeunes en colère après la mort d’un jeune, des blessés et des arrestations. Il parait que des jeunes arrêtés ont été enfermés dans ce poste de police.
Les jeunes sont tellement déterminés que les violences se poursuivent encore. Les forces de défense et de sécurité quand à eux après la mort du jeune Maurice Haba et des blessés ont opté pour la prudence en décidant semble t-il de ne pas aller à l’affrontement avec des jeunes. Ce, grâce aux bons offices d’un certain Rambo, habitant lui aussi du quartier Dabompa Plateau qui serait très connu et respecté dans le coin. Et si des violences ont cessé, il faut dire que les jeunes envahissent toujours la rue.
Pour sa part, la Croix Rouge est venue ramasser les blessés qui s y trouvaient. Et l’atmosphère est aux regards en chiens de faïences entre jeunes manifestants et force de défense et de sécurité.
Il est difficile de dire jusqu’à quand cette situation va perdurer. La seule certitude, c’est que la chaleur et la faim risqueront d’avoir  raison sans doute sur les uns et des autres.

Daouda Yansané pour Guineelive

Partager