Partager

Depuis ce mardi 18 février, des habitants de la haute banlieue de Conakry (Tombolia, Enta, Sonfonia, Kountia, Dabompa, Lansanaya, etc.) sont sortis massivement pour  exprimer leur ras le bol et demander du courant électrique dont ils sont privés depuis le 18 décembre 2013.

Outre un véhicule des forces de l’ordre, des gendarmes, brûlé, on compte des blessés et le commissariat de police de Dabompa a été saccagé. Les prisonniers libérés par des manifestants.
    Des informations concordantes indiquent qu’il y aurait eu 1 mort du fait qu’un véhicule des forces de l’ordre l’aurait renversé. Il faut tout de suite préciser que le Commandant Resco Camara, gouverneur de la ville de Conakry avait promis il y a une semaine à ces populations que le courant electrique sera rétabli le lundi 17 février.
    Cette  situation  n’est pas une surprise. Et il fallait s’y attendre . Et la sortie médiatique du gouverneur  dans la soirée du lundi 17 février n’était que feu de paille.Il est évident qu’il ne revient pas à Resco de s’exprimer sur les problémes d’électricité. Et bon nombre d’observateurs pensent que Sékou Resco est responsable de cette situation.

Ibrahima Camara

Partager