Partager

Après une journée d’affrontement entre forces de l’ordre et jeunes manifestants contre le délestage du courant électrique dans les quartiers de Tombolia en passant par Dapompa,Lansanayah jusqu’à Kountia avec un bilan  qui faisait état de deux morts, des blessés graves et d’importants dégâts matériels.

Mohamed Saïd Fofana a au cours d’une déclaration lu sur les ondes des medias d’Etat  mardi 18 février accusé certaines personnes derrière les manifestants qui réclamaient le courant dans leur localité.
« Des fauteurs de troubles dont certains viennent d’autres quartiers qui ne sont pas concernés par ce manque d’électricité ont semé le désordre. Nous avions eu des sources sûres qu’il y a des personnes qui financent ces jeunes pour troubler l’ordre public. Ces personnes sont contre les efforts que le gouvernement est entrain de fournir pour le progrès de ce pays », a martelé Saïd Fofana dans sa déclaration.
Poursuivant, il a regretté ces deux morts et a promis que le gouvernement assurera la sécurité des citoyens et de leurs biens. « Le gouvernement ne lésinera plus sur les moyens légaux pour faire respecter l’ordre public sans lequel aucun développement n’est possible », a indiqué le Mohamed Saïd Fofana, visiblement sans convaincre personne.

Daouda Yansané

Partager