Partager

Le moins que l’on puisse dire, c’est  que la cohabitation entre le Ministre de la sécurité et de la protection civile et le directeur général de la police n’est ni facile, ni sincère encore moins  pacifique.

Et les manifestations contre le manque d’électricité mardi en haute banlieue de Conakry à permis au président Alpha Condé d’avoir le cœur net. Entre Madifing Niané et Mohamed Gharé, ce n’est pas le parfait amour.
Selon nos informations, le président Alpha Condé avait reçu des informations selon les quelles, un leader politique aurait envoyé 15 millions de GNF aux jeunes de Enta, Dabompa et Lansanayah  pour qu’ils sortent  selon la même source mardi pour manifester  dans les rues avec des propos hostiles au pouvoir.  Le nom de la personne qui aurait reçu l’argent a été indiqué  plus son numéro de téléphone. Ce dernier aussi selon la même source a constitué un groupe de 7 personnes pour la mobilisation. Alpha Condé aurait immédiatement appelé le directeur général de la police pour lui filer l’information tout en lui demandant  de prendre des dispositions afin de contrer  toutes les velléités.
 Seulement voila, les rapports entre le ministre Madifing Niané et le directeur général  Mohamed Gharé n’étant pas au beau fixe, l’information n’a pas été remontée à la hiérarchie pour toute fin utile. Conséquence, c’est au petit matin du mardi jour de la manifestation que M. Gharé a envoyé des policiers  qui ne peuvent pas contrer les manifestants sur les lieux. La suite est connue avec deux morts, de nombreux blessés et des dégâts matériels importants.
De quelle police, j’ai, s’interroge Alpha Condé et à  Madifing Niané de  jurer que  Mohamed Gharé ne lui a jamais remonté cette information depuis une semaine. Le président posera la question à Gharé qui n’a pas trouvé mieux à dire. Ce qui a soulevé le courroux du président Alpha Condé qui s’est « amusé proprement sur Gharé », rapporte notre source.
Au Ministère de la Sécurité, nombreux sont des policiers qui soutiennent que Mohamed Gharé n’est pas à sa première tentative.  Il attend que ça dégénère pour porter le chapeau au Ministre. Selon les mêmes sources, c’est lui qui aurait fait parti le général Mamadouba Toto Camara, Mouramany Cissé et voudrait désormais se débarrasser de Madifing Niané pour réaliser enfin son rêve d’être Ministre de la Sécurité après avoir gravit tous les échelons de la police nationale. Vrai ou faux, en tout cas, les travailleurs du Ministère de la Sécurité affirment que récemment, le directeur général de la police avait adressé une correspondance au président Condé contre son Ministre. Et après confrontation, Mohamed Gharé  qui avait pourtant signé la correspondance devant Alpha Condé pour assumer son écris n’a pas déclaré la même chose devant son Ministre  Madifing Niané.
Ce que ce dernier a transporté au ministère pour porter cette information à la portée des travailleurs. Aux travailleurs, Madifing Niané aurait  notamment déclaré « voila ce que mon frère Gharé a écris contre moi  alors que je suis tout le temps dans son bureau et je lui dis tout ce que je fais  pour lui montrer ma sympathie ».
 C’est dans cette atmosphère qu’intervient ces manifestations qu’on pouvait éviter si des dispositions avaient été prises à temps.
Il reste maintenant à savoir si le président Alpha Condé va garder  son protégé directeur général de la police  Mohamed Gharé ou va  continuer à entretenir le flou entre Madifing Niané et son petit Gharé, enfant de Siguiri qu’il aime bien..
Mohamed Soumah

Partager