Partager

Dans le souci d’aider la Guinée pour la finalisation du cadre de gouvernance financière des entreprises et établissements publics et le lancement du projet d’assistance technique sur la gestion des revenus issus des ressources naturelles et leur implication pour la politique budgétaire ,une mission d’Assistance Technique du Fonds Monétaire International a séjourné dans la capitale guinéenne du 09 au 24 février 2014.

Au terme des travaux de cette  mission composé de  Xavier Rame chef de la délégation, de Mme Sophie Lecoq et  Clemens Mungenast .le ministre d’Etat chargé de l’économie et des finances a animé  lundi un point de presse dans son département pour expliquer les motifs de la présence de cette délégation du FMI en Guinée.
Ce point de presse a réuni la délégation du FMI,le ministre de l’économie et les membre de son cabinet, le gouverneur de la Banque centrale ainsi certains représentants de la société civile guinéenne.
, Mohamed Diaré, ,le ministre de l’économie et des finances a déclaré que la mise en place du cadre de  la gouvernance financière des entreprises et établissements publics est une reforme majeure à laquelle le  président de la république accorde une grande  attention. « la guinée a adopté en 2012,la loi  organique relative aux  lois des finances  et en 2013,le règlement général de  la gestion budgétaire. Ces textes fondateurs ont permis à la Guinée de disposer d’un cadre de gouvernance conforme aux meilleures pratiques internationales ».
Selon le ministre, cette assistance technique du Fonds Monétaire a pour objet d’aider à parachever ce cadre de  gouvernance financière à travers la finalisation du projet de loi relatif aux entités publiques (Entreprises Publiques, EPA). Cette loi est d’une importance cruciale car elle permettra de clarifier l des entreprises publiques, les conditions de création, la gouvernance  interne  de ces entités, les conditions d’exercice de la tutelle  technique et financière sur  ces entité ainsi que les relations financières entre ces  entités et l’Etat, notamment celles relatives à l’endettement public.
Poursuivant, Mohamed Diaré  a salué le travail accompli par cette mission dans un délai aussi limité pour pouvoir disposer en si peu de temps, d’un projet  de loi sur la gouvernance financière qui pourra être bientôt présenté à l’ensemble  nationale du gouvernement avant sa soumission au parlement.
La mission du Fonds Monétaire International, s’est  également penchée sur la problématique de la gestion des ressources naturelles. Comme vous le savez, a-t-il dit la plupart  des pays qui ont réussi à tirer tout le profit de leur boom minier sont ceux qui ont le plus anticipé les revenus générés par l’exploitation minière et mis en place les cadres réglementaires, les institutions, les outils et mécanismes appropriés pour leur gestion.
« c’est pour cela que ce volet du travail de la mission doit être salué à juste titre, à l’heure ou la Guinée s’apprête aussi à un envol de l’exploitation de ses ressources minières avec notamment plusieurs  projets au nombre desquels, le projet de SIMANDOU avec Rio TINTO, qui fait partie des plus grands projets miniers de la sous –région africaine ».
Pour le ministre Diaré cette mission n’est qu’une première étape de lancement d’un processus qui va s’étendre sur deux ans et qui permettra de renforcer les capacités nationales en matière de gestion macro-économique et budgétaire, des revenus  issus des ressources naturelles.
Pour sa part, le chef de la mission M. Xavier Rame  parlant de leur  présence sur le sol guinéen rappelé que c »est suite à une demande formulée par le ministre des d’Etat chargé de l’économie et des finances de la République de Guinée, que cette  mission du Département des finances publiques du Fonds Monétaire International à séjourné à Conakry du 10 au 24 février dernier  afin de procéder au lancement du projet « Gestion financière publique et ressources minières »financé par le fond du fiduciaire spécialisé pour la gestion des richesses naturelles.
«Dans ce cadre, la mission s’est attachée à définir une stratégie de développement du système de gestion financière publique pour maitriser les ressources minières et les modalités de mise en œuvre du projet au cours de la période 2014-2015.En outre, elle a assiste les autorités dans la préparation d’un cadre de gouvernance financière des entreprises et établissements publics » a-t-il dit
Selon lui, la mission a tenu des séances de travail avec l’ensemble des directions du ministère des finances, les secrétaires généraux des ministères sectoriels, ainsi que les sociétés, compagnie des Bauxites de Guinée et Rio Tinto.Elle a été reçue par la commission des finances de l’Assemblée Nationale et des représentants de la société civile du pays.
Avant de clore son intervention, le chef de la mission exprimé leur sincère gratitude pour la coopération et la disponibilité de ses interlocuteurs, et pour l’hospitalité guinéenne.

Daouda Yansané

Partager