Partager

Le moins que l’on puisse dire, c’est que malgré le passage en fanfare du Ministre de la Sécurité et de la Protection civile  et responsables de  la société Malaisienne au palais Sekhoutoureyah devant  le président Alpha Conde pour annoncer l’arrivée des spécimens des passeports biométriques, il faut dire que c’est de la poudre aux yeux.

Des sources généralement bien informées et proches de la direction générale de la police, on indique que Antonio Souare est complètement passé à cote de la plaque dans la confection des passeports biométriques sécurisés. En clair, le passeport de Antonio est loin des standards internationaux.
C’était donc du bluff et pour cause. Antonio Souare doit encore reprendre la confection de ces passeports biométriques pour être conformes aux normes.
Pour preuve, le Directeur General de la Police, Mohamed Ghare avait même demandé au Ministre de la sécurité de sursoir à la présentation de ces passeports au chef de l’Etat au risque de se faire harakiri. Que nenni, les pots de vain obligent.
Les guinéens qui souffrent depuis 2011 au temps de Mamadouba Toto Camara à la tête du département de la sécurité pour avoir le précieux sésame  doivent encore patienter et  continuer encore à souffrir.
La combine  dans l’attribution des marchés publics passe par là. Pauvre Guinée.

Mohamed Soumah

 

Partager