Partager

L’ONG,  Sauvons Environnement Guinéen (SEG) sur financement technique et financier du Réseau Océan Mondial, a procédé le 2 mars 2014 à la remise officielle de passeports Citoyen de l’Océan aux enfants de l’île Kassa dans la commune Urbaine de Kaloum.

La cérémonie de remise s’est déroulée en présence des élus locaux, conservateurs de la nature et des aires protégées basées à Kassa ainsi que les ONG partenaires évoluant dans la défense de l’Environnement, de l’Ecosystème et les zones côtières.
Objectif : inciter et sensibiliser les populations insulaires sur la nécessité de protéger l’Environnement, qui se trouve aujourd’hui en état de dégradation avancée.
Au nom de la population de l’île de Kassa, le représentant du président du conseil de quartier, Mohamed Ben Soumah, connaissant l’utilité de l’environnement,  a réitéré l’engagement inconditionnel
des habitants de Kassa à s’impliquer effectivement dans le nettoyage des bordures de mer et les faunes dans leur localité.
Aux dires du porte parole de la jeunesse de la ville précitée, Youssouf Camara,  »La jeunesse de Kassa qui accueille avec enthousiasme l’initiative de l’ONG SEG, est fin prête à participer à la bataille pour la protection de l’Environnement à travers les séries de sensibilisation, au nettoyage des plages ainsi que des bordures de mer. »
Présidant la cérémonie de remise des passeports Citoyen de l’Océan aux ayants bénéficiaires, le représentant du ministre de l’Environnement des Eaux et Forêts, Sédibinet Sidibé a, quant à lui, promis d’être la porte parole des responsables de la SEG auprès du département en charge
de l’Environnement. Ce,  dira l’orateur, dans le but de coordonner les efforts en vue de sauver  les faunes et flores de notre milieu.
De son côté, le représentant du président du Conseil des Organisations de la Société Civile, M. Diawara a invité les heureux récipiendaires, les chefs de familles à jouer correctement leur partition, histoire
de lutter efficacement  contre les fléaux qui freinent la vie de notre environnement.
Pour  le président de l’ONG SEG, Mamadi Fatoumata Cissé, « la mise à la disposition des populations des outils pédagogiques pour la sauvegarde, la valorisation de la mer, la lutte contre le changement
climatique,  l’implication graduelle des tout-petits à la vulgarisation de l’éducation environnementale, qui es premier du genre en Guinée, intervient à un moment crucial de  l’histoire de notre planète. Nous avons la ferme conviction que chaque enfant guinéen peut sauver notre planète bleue. Ainsi, les petits gestes des 11 millions de la population guinéenne peuvent devenir u n grand
mouvement… », déclare le patron de l’ONG.
Poursuivra son intervention,  M. Cissé dira que  la protection de l’océan et des mers ainsi que
leurs biodiversités, doivent être un combat continu pour la population des îles tirant l’essentiel de leurs subsistances de la mer par le biais de la pêche.
Ces passeports de citoyen de  l’océan « viennent à point nommé. Car, ils nous permettront de nous approprier des méthodes et d’outils de valorisation de la biodiversité biologique sous marine et
d’appréhender avec justesse, les impacts des mesures incitatives que nous mettons en place pour accélérer le développement socioéconomique de notre environnement ».
Faut-il cependant préciser que l’Océan mondial a connu ces cinq dernières années, une dégradation sans précédent : pollution, destruction, surexploitation des ressources, coupe abusive de bois.
Or, il couvre 75% de la surface de notre planète. Mieux, plus de 90% de biomasse vivante de la planète se trouvent dans les océans.
Plus  loin, il dira la population mondiale soit 3 milliards d’hommes vit à moins de 80 km des côtes. Dans 30 ans c’est-à-dire d’ici 2035, enseignent les scientifiques, 6 milliards d’hommes,  soit  3/4
de la population y vivront.
A noter que l’île de Kassa est choisie à cause de sa situation géographique fascinante et la diversité linguistique de ses habitants.
Dans les jours à venir, l’ONG SEG entend organiser une série de tables rondes, de séminaires de formations et d’autres activités liées aux projets sociaux pour le bien être de la jeunesse guinéenne.
    

 

Sannou Camara

Partager