Home Actualité Mohamed VI à Conakry: Ce qu’il faut attendre de cette visite royale

Mohamed VI à Conakry: Ce qu’il faut attendre de cette visite royale

2
SHARE

Le Roi Mohamed VI du Maroc a entamé une visite de travail ce lundi 3 mars à Conakry dans le cadre du renforcement des liens d’amitié et de fraternité existant entre la Guinée et le Royaume du Maroc.

Les autorités guinéennes attendent beaucoup de ce séjour du souverain marocain, qui sera mis à profit par les deux parties pour parapher plusieurs accords de coopération portant notamment  sur le secteur bancaire, les infrastructures, les services sociaux de base et le commerce.
Le Roi Mohamed VI du Maroc est arrivé à Conakry ce lundi.  Pour l’occasion,  la  capitale a fait sa mue,  avec des rues complètement assainies, et débarrassées de ses tas d’ordures habituelles. Des arbres badigeonnés à la chaux blanche, le long des principales voies de la cité laissaient une bonne impression au visiteur, sur cette toilette de jouvence revêtue par Conakry. A cela il faut ajouter ces posters géants à l’effigie du Roi et du chef de l’Etat guinéen qui ont été affichés le long des principales artères. A la veille de cette visite, le  gouvernement a invité les populations à se mobiliser massivement en formant une haie d’honneur, allant de l’aéroport international de Conakry au centre ville, sur un parcours de 9 kilomètres. Le gouverneur de la ville de Conakry Sékou Resco Camara a saisi cette opportunité, pour appeler les habitants à revêtir une tenue blanche, signe à ses yeux de la ‘’pureté.’’  Cet appel a sans doute  été entendu, tant la mobilisation fut grande. Ainsi, le long du trajet menant au palais des Nations, la résidence réservée à l’hôte de marque, le souverain marocain, qui était en compagnie du président Alpha Condé fut ovationné  par une foule en liesse, qui scandait le slogan : « vive le Roi, vive le Roi. » Chants et danses ont ponctué cet accueil du Roi Mohamed VI à son arrivée à Conakry ce lundi. L’aspect sécuritaire n’a pas non plus été négligé par les autorités guinéennes à l’occasion de cette visite du souverain chérifien. Ainsi, contrairement aux vieilles habitudes, cette fois la sécurité était surtout assurée principalement par des agents en tenue civile. A l’aéroport, les hommes en treillis étaient peu visibles.   La Guinée compte tirer un grand profit de cette visite de Mohamed VI qui s’inscrit dans le cadre  d’une redynamisation  des relations de coopération entre Conakry et Rabat. Une dizaine  d’accords seront paraphés durant le séjour du souverain, notamment dans le domaine  commercial. Sans oublier les secteurs sociaux de base, dont l’eau et l’électricité, ainsi que la pharmacie et les mines. Autre aspect de cette coopération et non des moindres, est la formation en vue de 500 imams guinéens au Maroc. Un geste destiné à renforcer la capacité de ces leaders religieux, en vue de mieux les outiller dans la pratique d’un islam modéré. Il faut souligner que dans le cadre de cette visite, une équipe médicale de l’armée marocaine a été dépêchée à Conakry depuis le 24 février, ce pour un mois, afin de soigner des malades souffrant de pathologies diverses. A ce jour ce sont 2150 malades qui ont bénéficié des services offerts par cette équipe, selon des sources proches de la délégation marocaine. A noter que la Guinée et le Maroc sont régis par une vielle amitié, qui fait que les citoyens des deux pays sont épargnés réciproquement de visas, ce depuis 1979.

 

Aly Badara Condé
 
 
 

SHARE