Partager

La journée de ce mercredi a été très mouvementée en haute banlieue de Conakry, notamment au carrefour Canadien dans le quartier de Lambandji où un homme d’une quarantaine d’année a trouvé la mort dans des circonstances plutôt tragique.

L’origine du conflit remonte dans le nuit du mardi a mercredi quand Mamady Kone, marie et père de quatre enfants est allé pour jeter les ordures a un endroit où tous les habitants du quartier ou presque jettent des ordures.
Il trouvera un gendarme non loin des lieux qui assuraient la garde. Ce dernier à signifier à Andre Loua qu’il ne devrait pas jeter les ordures en ces lieux. Ce que M.Loua a catégoriquement refuse arguant que c’est en ces lieux que tout le quartier jette des ordures. De discussions en discussions, selon le frère de la victime Frederic Kone joint au téléphone par notre rédaction, le gendarme apparemment mal forme a pris le citoyen Andre Loua au collet. Ce dernier a fait autant. Et s’en est suivie une bagarre indescriptible. Le fils de Andre est venu au secours de son père. Et c’est ce moment choisi par le gendarme pour sortir le couteau pour poignarder le fils. Ce dernier ayant baisse la tête, le couteau a pique la poitrine de Andre Loua et il est décédé quelques heures plus tard.
Et des l’annonce de sa mort ce mercredi, les populations se sont mobilises pour investir la route tout en réclamant la tête du gendarme. C’est du moins la version de la famille.
Aux dernières nouvelles, le gendarme auteur du coup fatal est écroué pour des fins d’enauetes.
Nos tentatives pour avoir la version du haut commandement de la gendarmerie nationale avec son porte parole Commandant Barry ont été vaines.
Guineelive suit pour vous

Partager