Partager

Après des semaines de travail laborieux, le nom de la maladie qui sévit actuellement en Guinée forestière, notamment dans les préfectures de Macenta, Gueckedou et Kissidougou est enfin connu.

Après  des analyses faites au laboratoire de référence de Lyon en France, il s’est avéré qu’il s’agit bien de la  fièvre hémorragique Ebola.
Aux dernières nouvelles, Dr Sakoba Keita indique que la maladie s’est déclarée  depuis janvier 2014 en Guinée forestière tout en faisant des morts.  Mais c’est seulement le 9 février 2014 que ça été diagnostiquée. Et selon les dernières statistiques, plus de 80 cas ont été notifie dont 59 décès. Ce, sans compter des décès dans les villages très recules des préfectures de la région.La viande du singe serait l’accent causal. A propos, il faut dire qu’en région forestière, le singe est consommé partout.

Toutefois depuis l’apparition de cette maladie le 9 février dernier, 49 cas ont été enregistrés dont 29 décès ajoute  le chef de division, prévention et lutte contre la maladie au Ministère de la santé, Dr Sakoba Keita.
Et pour contrer la maladie afin d’éviter sa propagation puisque parmi les 29 décès, au moins un a été enregistré à  Conakry, un comité de crise a été mis sur pied en Guinée forestière.
 Les partenaires au développement, dont l’OMS, organisation mondiale de la santé selon la même source se sont aussi engagés à prendre en charge les patients. Et c’est tant mieux.

Almamy Kalla CONTE

Partager