Partager

Une commerçante est décédée du virus Ebola dans la nuit du jeudi, 27 au Vendredi 28 mars 2014 à l’Hôpital préfectoral de Dabola.

Urgemment admise  jeudi à l’hôpital préfectoral de Dabola en provenance du district de  Watagala dans la sous-préfecture de DialaKôrô, M’Balou Diallo, commerçante de son état, a succombé tard la nuit dernière de ses douleurs.
Joints au téléphone par le Directeur Préfectoral de la Santé (DPS)Yalany Camara, les parents de la première victime du virus Ebola dans la préfecture de Dabola ont, en commun accord, souhaité que la dépouille mortelle de M’Balou Diallo soit faite sur place.
Très tôt informé vendredi, le préfet de Dabola, Ibrahima Sy Savané  a convoqué une réunion d’urgence qui a regroupé outre les notabilités les cadres de l’administration ainsi que les confessions
religieuses qui en ont fait d’ailleurs, le  thème principal de leurs serments de ce vendredi saint dans les différentes Mosquées et Eglise de la localité touchée.
Toujours dans le cadre d’une large sensibilisation, le préfet Sy Savané qui a exigé l’usage du savon Diama et de l’eau de javel dans les ménages, a effectué une tournée exceptionnelle dans les syndicats  des transporteurs, les centres hospitaliers urbains, les marchés et certains établissements scolaires de Dabola où les citoyens se méfient de saluer même leurs frères et soeurs consanguins, de peur dit-on, d’être atteints par la maladie qui fait parler d’elle mondialement.
A noter que pour des mesures préventives, les autorités locales de Dabola et Dinguiraye, en  Police, ont isolés les localités de Cambaya Bissikirima, Kankanfodeya, Dialakôrô et Watagala, foyer du virus maudit.

                      Sannou Camara depuis Dabola pour Guneelive

Partager