Partager

 Le  moins que l’on puisse dire, c’est  que le Président Alpha Condé  est sur les traces de l’ancien président Sénégalais, Me Abdoulaye Wade. Chaque fois qu’un secteur économique de la Guinée est en défaillance, il confie le secteur à son fils.

La SOTELGUI, société des télécommunications de Guinée arrêtée depuis plus de deux ans avec quelque 6000 travailleurs qui sont au chômage se trouve dans cette situation. Et le président guinéen a fait appel à son fils Alpha Mohamed Condé.  
Ainsi, le Ministre des Postes et Télécommunications sous le régime du président Alpha Condé, Oyé Guilavogui, radié de la fonction publique au temps du général Lansana Conté au lieu d’être sanctionné pour les malversations financières a été bombardé Ministre d’Etat. Il en est de même pour l’ancien directeur général de la SOTELGUI, Moussa Kéita qui a été chassé comme un mal propre par les travailleurs vient d’être bombardé par un décret du président comme  le directeur National  des Postes et Télécommunications(DNPT).
Mais ce n’est pas étonnant puisque Alpha Condé est tout sauf celui qui combat l’impunité. Sinon comment comprendre que la Guinée soit sanctionnée à cause de Moussa Condé, alors ministre de la pêche et de l’aquaculture et en même temps opérateur dans le secteur avec des sociétés et bateaux de pêche à sa possession, soit de nouveau nommé Ministre du tourisme, de l’hôtellerie et de l’artisanat ?.
Il en est de meme de l’actuel Ministre des Travaux Publics, Mohamed Traoré, du directeur de l’entretien routier, Benjamin Sandouno.
Sous le régime Alpha Condé, c’est l’impunité garantit. Inutile alors pour lui et ses acolytes de s’en prendre aux anciens Premiers Ministres et anciens Ministres qui se sont rendus coupables aussi de détournement de deniers publics.

Ousmane Cissé

Partager