Partager

Le président Alpha Condé suite à la démolition des maisons dans la préfecture de Coyah pour la réalisation de la route km36-Coyah avait déclaré que ce n’est pas normal de démolir la maison d’une personne sans discuter auparavant avec lui sur le dédommagement.

Il sera succédé par le Premier Ministre, chef du  gouvernement Mohamed Saïd Fofana qui a annoncé 50 milliards de GNF pour faire face aux dédommagements des personnes déguerpies.
Et la semaine dernière, les opérations de distribution des chèques ont commencé mais pas pour longtemps et pour cause. Un certain Doumbouyah, membre de l’équipe interministériel chargé d’assurer le partage a clairement fait savoir aux populations de Coyah que les propriétaires de maison doivent impérativement présenter leur titre foncier avant d’être dédommagés. Ce qui a soulevé le courroux des populations de Coyah qui estiment que dans le pays du président Alpha Condé, ceux qui ont des titres fonciers ne sont pas nombreux. Vu, les conditions draconiennes imposées aux pauvres citoyens pour acquérir ce titre foncier. Conséquence, ils abandonnent tout simplement et se contentent des papiers d’acquisition délivrés par les chefs de quartiers.
Les opérations ont donc été arrêtées hier mercredi  pendant que certains citoyens ont reçus leurs chèques, d’autres non.
Aux dernières nouvelles, une délégation constituée à cet effet devrait rencontrer le Premier Ministre, Mohamed Saïd Fofana pour lui faire part de sa désapprobation face à la nouvelle donne.

Ousmane Cissé

Partager