Partager

Selon les dernières statistiques, la fièvre hémorragique Ebola a enregistré 137 cas dont 86 morts. Et malgré la grande mobilisation de la communauté internationale, les habitants de Macenta  n’y croient pas du tout.

Pour la plus part des habitants de Macenta, la maladie n’est pas réelle, elle n’existe pas. Pour cela, ils se sont attaqués à la base logistique de MSF, médecins sans frontières qui a été mis à sac. Ils se sont également attaqués aux centres d’isolement des malades dont certains malades ont été libérés.
 Le préfet de Macenta joint par la radio nationale a indiqué que les jeunes qui ont manifesté ont été manipulés. Sans pourtant dire par qui. Toutefois, il affirme que les forces de défense et de sécurité et la notabilité de la ville ont été mise à contribution pour sensibiliser les citoyens de Macenta.
Il n y a pas eu selon lui de morts encore moins de blessés dans les heurts. Aux dernières nouvelles, les travailleurs de MSF ont été mis à l’abri dans un lieu tenu secret et le calme serait revenu a Macenta.

Almamy Kalla CONTE

Partager