Partager

Les attaques à main armées et le grand banditisme ne cessent de progresser en Guinée malgré les assurances données par le ministre de la sécurité et de la protection civile, Madifing Niané.

Il était 17 h très exactement quand les bandits ont attaqués à mains armées la station de Kenendé non loin de la préfecture de Dubreka. Ils étaient au nombre de 7 personnes. Informer par le commissariat central de Dubreka, les services de sécurité que sont les BAC, brigade anti criminalité, le CMIS, compagnie mobile d’intervention de la sécurité appuyée par des gendarmes ont débarqué sur les lieux pour pourchasser les bandits qui étaient à bord d’une RAV4 immatriculé RC-9847-Y de couleur cendre. Selon les témoins, des échanges de tirs ont continué entre forces de sécurité et les bandits jusqu’au niveau du rond point de Kagbelen. Ne sachant pas où aller apparemment, les bandits se sont dirigés vers le marché de la localité. C’est là que les 7 ont été encerclés. Et avec des échanges de tirs, quatre bandits sur les 7 ont été abattus sur place. Trois sont atteints par des balles dont deux grièvement blessés.
Parmi eux, un certain Rougeau, récemment déféré à la justice, il n y a pas trois mois. Le chauffeur lui, selon toujours des sources policières répond au nom de Diarra. Pas plus sur l’identité réelle des autres bandits
Ce matin, un cinquième est décédé a appris Guineelive de source proche de la police. L’un des deux autres se trouverait entre la vie et la mort.

Almamy Kalla CONTE

Partager