Partager

Après le départ de Benjamin Sandouno de la direction nationale des entretiens routiers, l’heure est aux révélations et autres déballage sur les pratiques supposées ou réelles de corruption aux travaux publics.

A propos, Benjamin Sandouno dit à veut l’entendre  que le Ministre Mohamed Traoré est corrompu jusqu’aux os et qu’il a les preuves. Ainsi,  deux organisations de défense des droits de l’homme avait demandé le départ du ministre Mohamed Traoré et sa traduction auprès des juridictions. Pas de réaction de la part du président Alpha Condé. Et ce mercredi, une conférence  de presse  conjointe de l’Institut de Recherche  pour la Démocratie et de l’État de Droit (I.R.D.E.D) et AFRIDHO (Mouvement Africain pour la Défense des Droits de l’Homme et de la Gouvernance (AFRIDHO)  seront de nouveau devant la presse.
Le thème de la conférence portera sur  « De nouveaux éléments dans la surfacturation au département des travaux publics ».
Décidemment,  le départ de Bah Ousmane du Ministère des Travaux publics et des Transports et celui de Benjamin Sandouno réserve encore des surprises de la gouvernance Alpha Condé.

Guineelive suit le dossier pour vous

Partager