Partager

La préfecture de Macenta en Guinée forestière a  abrité récemment une rencontre transfrontalière des cadres de la santé de la Guinée et du Libéria avec les partenaires  techniques et financiers.

Ce  sont l’organisation mondiale de la santé, l’UNICEF, Plan Guinée, la croix rouge et médecins sans frontières. La rencontre était axée sur la gestion de l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola. Ce, pour renforcer conjointement la surveillance épidémiologique et le suivi des contacts le long des frontières afin de freiner la chaine de contamination et de transmission de la maladie.
A propos de cette maladie Ebola, il faut dire que c’est la psychose qui règne dans les structures sanitaires du pays, surtout la capitale Conakry. Dans les structures sanitaires du pays, on note le décès et  la contamination de plusieurs médecins. Ce qui ne rassure pas les patients qui commencent à fuir les structures sanitaires. Même les malades hospitalisés à cause d’autres pathologies commencent à quitter les hôpitaux par peur d’être contaminés par les médecins.
Ce qui doit interpeller l’Etat au plus haut niveau, le malade n’a sa place qu’à l’hôpital pour éviter d’autres contaminations.

Guineelive

Partager