Partager

Depuis plus de deux mois, la préfecture de Kindia ne reçoit plus les émissions de la radiotélévision guinéenne à cause de problème d’électricité pour alimenter les émetteurs qui relaient les ondes.

Autrefois, c’est la société de téléphonie mobile Intercel qui alimentait ces émetteurs. Mais aujourd’hui, le monde évolue et Intercel aussi. Avec les technologies de l’information et de la communication, Intercel a modernisé ses installations et  n’a plus besoin de carburer un groupe électrogène pour le fonctionnement de ses installations. Et depuis, pas d’initiative pour trouver le successeur de cet opérateur. Conséquence, les citoyens sont privés de l’information en cette période de rumeurs au pays.
Pendant ce temps, le Ministre de la Communication, Alhousseine Makanéra Kakè s’est lancé depuis deux semaines maintenant dans une guerre lâche avec le Directeur général de la RTG/Koloma, Yamoussa Sidibé. Pour le contrôle de l’OGP.
L’office guinéen de publicité puisque c’est de lui il s’agit, reste le poumon économique du département de la Communication. La pomme de discorde entre Alhousseine Makanéra Kakè et Yamoussa Sidibé, vient de la note de service du Ministre qui a ignoré  royalement les prérogatives de la RTG pour en donner à l’OGP. Ce que Yamoussa Sidibé n’a pas gobé. Et depuis une semaine, les deux se livrent une guerre acharnée  que certains n’hésitent pas de qualifier de guerre lâche par medias interposés pour le contrôle des sous de l’OGP.
Comme si le département de la Communication n’avait de budget de fonctionnement que les recettes générées par la publicité des médias d’Etat. En tout cas, le problème fait grand bruit en ce moment.
Au palais Sekhoutouréah, on attend désormais l’arrivée du président Alpha Condé qui séjourne à l’étranger depuis une semaine pour trancher. On évoque de plus en plus des départs au ministère de la communication pour le bon fonctionnement de ce département stratégique.
 Il semblerait que le trio Ministre de la Communication, Directeur Général de la RTG et celui de l’OGP ne pourra pas bien fonctionner avec les trois têtes pour un problème d’égos.
 Sauf que ce sont ces genres de situation que le président Alpha Condé aime. Wait and seed.

Ousmane Cissé

Partager