Partager

Les travailleurs qui couraient ce mardi matin pour aller au centre ville de la capitale guinéenne qui, pour prendre son salaire, qui pour se rendre au bureau ou simplement à un programme  ont été  surpris au niveau du quartier de Boussoura, non loin du grand marché de Madina  par des jets de pierres.  Nombreuses sont des voitures qui ont vu leur vitre brisée par des pierres. Des pneus ont été aussi mis sur la chaussée avec le feu.

Ce qui a poussé de nombreux automobilistes à monter sur le pont de Kénien. Malheureusement du coté de la route du Niger, les jeunes qui se rendaient justice dans la rue étaient là également. D’autres ont pris le chemin vers la route qui mène à la case de belle vue. Mais avec le chauve qui peut, un embouteillage montre a été formé. Et ce matin à Conakry, il était très difficile de se rendre au centre administratif et des affaires du pays.

De nos investigations, il ressort que c’est un conflit domanial qui a mal tourné. Il parait que les jeunes se sont joints aux concessionnaires du domaine  pris par un proche du pouvoir pour dénoncer une décision judiciaire. Qui semble t-il aurait fait la part belle au plus nantis et au plus fort.
Aux dernières nouvelles, gendarmes et policiers ont débarqués sur les lieux pour dégager la route avec la manière forte.
Daouda Yansané

Partager